Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. Aller sur la rubrique mode d'emploi pour en savoir plus. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats!!!!..... ... Lire la suite >>
Résultat(s): 27
Temps de recherche: 0.0599s

dieu

Une est la lumière du soleil bien que les cloisons des murs, les branches des arbres, les flancs des montagnes la séparent. Une est la substance que les rêves, les hallucinations, les noms propres et les langues des hommes divisent.

Auteur: Marc-Aurèle

Info:

[ complétude ] [ spinoziste ]

 

Commentaires: 0

renouveler

Mon cher, ne fais plus de contes. Le conte est fourbu, rendu, couronné, a le sabot fendu, les flancs rentrés comme ceux de ton cheval ; si tu veux te rendre original, prends le conte, casse-lui les reins comme on brise la carcasse d’un poulet découpé, puis laisse-le là, cassé, brisé.

Auteur: Balzac Honoré de

Info:

[ narration ] [ déliquescence ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

excréments

Vous qui venez ici, dans une humble posture,
De vos flancs alourdis décharger le fardeau,
Veuillez, quand vous aurez soulagé la nature
Et déposé dans l'urne un modeste cadeau
Epancher dans l'amphore un courant d'onde pure
Et, sur l'autel fumant, placer pour chapiteau
Le couvercle arrondi dont l'auguste jointure
Aux parfums indiscrets doit servir de tombeau.

Auteur: Musset Alfred de

Info: il laissa ce graffiti dans les cabinets de Georges Sand

[ WC ] [ poème ]

 

Commentaires: 0

pensée-de-femme

J'aurais vu gonfler mon ventre, se hisser à mes flancs cette voile opulente de la maternité, oh ce grand voyage, je l'aurais accompli du départ jusqu'à son terme, et j'aurais connu la joie d'être, à l'hôpital, au milieu des jeunes accouchées, au milieu de ce banc de baleines si prodigieusement dévastées par la magnificence de leur don.

Auteur: Nobécourt Lorette

Info: En nous la vie des morts, Editions Grasset & Fasquelle 2006, p.195

[ maman ] [ accouchement ]

 

Commentaires: 0

normalité sociale

Et Marcel, couché à son côté, comprit que ce qu'elle lui avait dérobé avec tant de passion pour le garder si jalousement dans ses flancs, croîtrait en elle... Et ceci, il l'avait fait, pensa-t-il, pour pouvoir dire, cette fois du moins : "J'ai été un homme comme tous les autres... j'ai aimé, je me suis uni à une femme et j'ai engendré un autre homme..."

Auteur: Moravia Alberto

Info: Le Conformiste

[ réconfort ] [ femmes-hommes ] [ procréation ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

écriture

Qu'est-ce qu'un poète? Un homme malheureux qui cache en son coeur de profonds tourments, mais dont les lèvres sont ainsi disposées que le soupir et le cri, en s'y répandant, produisent d'harmonieux accents. Il en est de lui comme des infortunés torturés à petit feu dans les flancs de Phalaris : leurs cris ne parviennent pas aux oreilles du tyran dans un hurlement d'épouvante; il les percevait comme une douce musique.

Auteur: Kierkegaard Søren Aabye

Info: oeuvres de Sören Kierkegaard

[ artiste ] [ malentendu ] [ thérapie ]

 

Commentaires: 0

oiseaux pêcheurs

Haut dans le ciel, au-dessus de moi, les pélicans flottaient, portés par les courants d'air chaud, leurs ailes déployées brillant d'or sous le soleil, jusqu'à ce que l'un d'eux, soudain, tombât du ciel tel une bombe qu'on aurait larguée, les ailes repliées contre les flancs, avant de venir exploser à la surface de l'eau pour reprendre son essor, tout dégoulinant, un hareng ou un mulet battant l'air, prisonnier du bec à poche.

Auteur: Burke James Lee

Info: Prisonniers du ciel

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

unicité

La mer, la danse immobile des montagnes. C’est bien la même chose que je retrouve dans l’ondulation de ces tuniques, comme de l’eau pétrifiée sur le torse et les flancs de ces fragments décapités. Ma vie entière, je le sais, ne me suffira pas pour exprimer ce que je cherche à dire depuis tant de jours: l’union de la nature avec un simple corps humain. (…) Chez Homère tout se tient, le monde entier est un tissu de fibres organiques.

Auteur: Séféris Georges Giorgos Seferiadis

Info: Journal 1925-1971, Mercure de France, 1988

[ écologie ] [ Grèce antique ]

 

Commentaires: 0

nature

Novembre arrive dans le Maine du nord porté par un vent cinglant qui souffle du Canada. Il traverse sans entrave la forêt clairsemée, drape de neige les berges des rivières et les flancs des coteaux. Le lieu est solitaire, non seulement en automne et en hiver, mais d'un bout de l'année à l'autre. Le temps est gris et rude, les espaces sont vastes et désolés, et le vent du nord balaie tout sans pitié, vous arrachant même parfois certaines syllabes de la bouche.

Auteur: Donovan Gérard

Info: Julius Winsome

[ froid ]

 

Commentaires: 0

éloge

Qui vivement entre ces flancs reluis;
Je te salue, ô bienheureux pertuis,
Qui rens ma vie heureusement constante!

C'est toi qui fais que plus ne me tourmante
L'archer volant qui causoit mes ennuis;
T'aiant tenu quatre nuis,
Je sen sa force en moi desja plus lente.

O petit trou, trou mignard, trou velu
D'un poil folet mollement crespelu,
Qui à ton gré domtes les plus rebelles;

Tous vers galants devoient, pour t'honorer,
A beaux genoux te venir adorer,
Tenans au poin leurs flambantes chandelles.

Auteur: Ronsard Pierre de

Info: Je te salue, ô vermeillette fante

[ vagin ] [ érotique ] [ sexe ] [ poème ]

 

Commentaires: 0