Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir le mode d'emploi, la colonne "chaînes" et les autres rubriques explicatives. ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélat... Lire la suite >>
Résultat(s): 9
Temps de recherche: 0.0263s

musique

L'art musical ne devrait jamais être inoffensif.

Auteur: Robertson Robbie

Info:

[ habitée ] [ vivante ]

 

Commentaires: 0

langage

La misère a inventé une langue de combat qui est l'argot.

Auteur: Hugo Victor

Info:

[ langue vivante ]

 

Commentaires: 0

religion

La spiritualité n’a jamais jailli des conciles, des préceptes ou des dogmes, mais des entrailles de la vie en création et en mouvement.

Auteur: Faure Elie

Info:

[ véritable ] [ vivante ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

sculptures

Les statues meurent aussi - dit il - quand on ne les regarde pas.

J'en ai vues plus d'une fois, à terre, les yeux mi-clos. Elles attendent de voir si quelqu'un va les voir. Alors elles se relèvent.

Auteur: Yannis Ritsos

Info: Le Mur dans le miroir. Ismène

[ vivantes ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

musique

La compréhension est la chose la moins importante lorsqu'il s'agit d'apprécier le jazz car, comme beaucoup d'autres trucs, le jazz est une forme de divertissement. Il a été créé pour être dégusté, pas pour être compris comme on lit un plan.

Auteur: Adderley ​​​​​​​Julian Edwin Cannonball

Info:

[ vivante ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

musique

La musique est ta propre expérience, tes propres pensées, ta sagesse. Si tu ne vis pas, elle ne sortira pas de ton biniou. Ils enseignent qu'il y a une ligne de frontière en musique. Mais, gars, il n'y a aucune frontière en art.

Auteur: Parker Charlie

Info:

[ jazz ] [ ouverte ] [ libre ] [ vivante ]

 

Commentaires: 0

lecture parlée

il lisait lentement en épelant les syllabes, les murmurant à mi-voix comme s'il les dégustait, et, quand il avait maîtrisé le mot entier, il le répétait d'un trait. Puis il faisait la même chose avec la phrase complète, et c'est ainsi qu'il s'appropriait les sentiments et les idées que contenaient les pages. Quand un passage lui plaisait particulièrement, il le répétait autant de fois qu'il l'estimait nécessaire pour découvrir combien le langage humain pouvait aussi être beau.

Auteur: Sepulveda Luis

Info: Dans "Le vieux qui lisait des romans d'amour"

[ vivante ] [ émerveillement ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

demeure inhabitée

La maison est vide à cet instant. Désertée depuis quelques heures et apparemment inerte, pourtant elle remue imperceptiblement, le soleil se déplace dans les pièces, le vent fait vibrer les portes, une dilatation par-ci, une contraction par-là, elle émet des craquements, des rots et des grincements discrets, comme n’importe quel vieux corps. Elle a l’air de vivre, une illusion fréquente avec les bâtiments, à moins que ce ne soit notre façon de les considérer, d’attribuer aux fenêtres des yeux, une humeur, une expression. Personne pour en témoigner, cependant, rien ne bouge hormis le chien qui se lèche tranquillement les testicules dans l’allée.

Auteur: Galgut Damon

Info: La promesse

[ vivante ] [ miroir ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

manifeste

Le théâtre doit reconnaître ses propres limites. S'il ne peut pas être plus riche que le cinéma, qu'il soit pauvre. S'il ne peut être aussi prodigue que la télévision, qu'il soit ascétique. S'il ne peut être une attraction technique, qu'il renonce à toute technique. Il nous reste un acteur "saint" dans un théâtre pauvre. [...] Il n'y a qu'un seul élément que le cinéma et la télévision ne peuvent voler au théâtre : c'est la proximité de l'organisme vivant.[…] Il est donc nécessaire d'abolir la distance entre l'acteur et le public, en éliminant la scène, en détruisant toutes les frontières. Que les scènes les plus âpres se produisent en face à face avec le spectateur et que celui-ci soit à la portée de la main de l'acteur, qu'il sente sa respiration et sa sueur. Cela implique la nécessité d'un théâtre de chambre.

Auteur: Grotowski Jerzy

Info: Dans "Vers un théâtre pauvre"

[ différenciation ] [ concurrence ] [ scène vivante ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson