physicien

[…] M. Bohr me paraît être le seul penseur qui ne soit vraiment pas platonicien : dès le début du XXe siècle (avant même que ne soit développée la physique ondulatoire actuelle), il me démontra l’existence du couple de contraires "clarté-vérité" et m’apprit que toute vraie philosophie doit commencer par un paradoxe. Il était et est encore aujourd’hui (à la différence de Platon) un maître de la pensée antinomique, un dekranos* kat exochen.

Auteur: Pauli Wolfgang

Info: Lettre à C. G. Jung du 27 février 1953 *"Double tête", surnom que les disciples de Parménide donnaient aux disciples d'Héraclite

[ influence philosophique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

Commentaires

No comments