Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 94059
Temps de recherche: 0.1279s

réussite

Moins ils ont de talent, plus ils ont d'orgueil, de vanité, d'arrogance.

Tous ces fous trouvent cependant d'autres fous qui les applaudissent ...


Auteur: Érasme

Info: Éloge de la folie

[ illusion ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

question

Un soir, alors qu'Ilario Da revenait de l’école, il demanda à sa mère sur Ie chemin de la maison :

- Qui est mon papa ?

Margot se dit que tout Ie monde avait droit a la vérité, même les enfants. Elle répondit donc avec la plus grande honnêteté :

- C’est moi.

Depuis cette conversation, on ne parla plus jamais de la filiation d’Ilario Da qui se mit a répéter que son père et sa mère étaient la même personne.


Auteur: Bonnefoy Miguel

Info: Héritage

[ monoparent ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

bah

Ultime jour. Homme, voici la vérité :

de tout ce qui fut

rien n'a changé,

identique là-haut tourne le ciel,

identique ici-bas s'étend la terre.

Mais un chant s'est élevé au loin,

ample et mystérieux au loin.

Comme cercueils enfouis qui se défont

et s'en envolent

alouettes innombrables vers le ciel.

Homme, le jour dernier

est comme tout autre jour.

Ploie les genoux,

tords-toi les mains,

ouvre les yeux et étonne-toi.

Homme, je t'en dirais davantage,

mais à quoi bon ? -

D'ailleurs des étoiles se lèvent

qui me font signe de me taire



qui me font signe de me taire.


Auteur: Blaga Lucian

Info: Le secret de l'initié, traduit du roumain par Jean Poncet

[ poème ] [ révélation ] [ à quoi ça sert ? ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

femmes-par-femme

Une femme humiliée est une bombe à mèche lente; si on l'oublie, elle peut s'éprendre de destruction comme elle s'était éprise d'amour.

Auteur: Piersanti Gilda

Info: Illusion tragique

[ racunières ] [ réversibles ] [ rancunières ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

grandir

Quand t’as vingt et un ans, la vie est nette comme une carte routière. C’est seulement quand t’arrives à vingt-cinq que tu commences à soupçonner que tu tenais la carte à l’envers… Et à quarante que t’en as la certitude. Quand t’atteins les soixante, alors là, crois-moi, t’es définitivement largué.

Auteur: King Stephen

Info: Joyland

[ progressivement ] [ perdu ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

quête

Il m’aura fallu plus de soixante ans pour savoir ce que je cherchais en écrivant, en lisant, en tombant amoureux, en m’arrêtant net devant un liseron, un silex ou un soleil couchant. Je cherche le surgissement d’une présence, l’excès du réel qui ruine toutes les définitions. Bach est plus que musicien. Soulages est plus que peintre. Rimbaud n'est poète que secondairement (...). Je reconnais dans ces insensés ce qu’apprend avec effroi le nouveau-né, chaque fois que le visage de sa mère lui réapparaît, crevant la toile de l’air comme le lion le cercle de feu : il y a une réalité infiniment plus grande que toute réalité, qui froisse et broie et enflamme toutes les apparences. Il y a une présence qui a traversé les enfers avant de nous atteindre pour nous combler en nous tuant.


Auteur: Bobin Christian

Info: Pierre

[ révélation ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-par-homme

Cette extrême injure, ce tort de la nature, qui avec une façade, une ombre, un fantasme, un rêve, un enchantement de Circé ordonné au service de la génération, nous trompe par sa beauté ; laquelle ensemble vient et passe, naît et meurt, fleurit et pourrit ; et [la femme] est belle ainsi un petit peu à l’extérieur, mais contient en permanence dans son intérieur véritable un navire, une boutique, une douane, un marché riche de tant de saletés, toxiques et poisons qu’en a pu produire notre marâtre la nature ; laquelle, après avoir éveillé cette semence, dont elle se sert, en vient souvent à la payer d’une puanteur, d’un repentir, d’une tristesse, d’une lassitude… et d’autres calamités, qui sont manifestes pour tout le monde.

Auteur: Bruno Giordano

Info: Degli eroici furori

[ apparences ] [ haine ] [ tromperie ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

philosophie

Nous avons toujours supposé ou soupçonné qu’il y avait un aspect secret dans les systèmes mnémoniques de Bruno, qu’ils constituaient une manière de transmettre une religion, une morale ou un message d’une importance universelle. Or il y avait un message d’amour et de fraternité universels, de tolérance religieuse, de charité et de bienveillance impliqué dans les projets de Leibniz pour un calcul ou une caractéristique universelle. A la base même de ses schémas, on trouve des plans pour l’union des Eglises, pour l’apaisement des oppositions sectaires, pour la fondation d’un "Ordre de la Charité". Leibniz croyait que le progrès des sciences mènerait à une connaissance plus large de Dieu, son Créateur, et donc à une extension plus large de la charité, source de toutes les vertus. Le mysticisme et la philanthropie sont liés à l’encyclopédie et au calcul universel. Quand nous envisageons cet aspect de Leibniz, sous sommes à nouveau frappés par le parallèle avec Bruno. Les Sceaux de Mémoire cachaient la religion de l’Amour, de l’Art, de la Magie et de la Mathesis. Une religion de l’amour et de la philanthropie universelle devait se manifester ou se réaliser grâce au calcul universel.

Auteur: Yates Frances Amelia

Info: L'art de la mémoire, de l’anglais par Daniel Arasse, éditions Gallimard, 2022, page 535

[ hermétisme ] [ influence ] [ similitudes ] [ comparaison ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

philosophie

Toujours selon Couturat, l’originalité profonde de Leibniz tient à ce qu’il représentait par des signes appropriés des notions et des opérations pour lesquelles il n’existait jusqu’alors aucune notation. Pour résumer, c’est grâce à son invention de nouveaux "caractères" qu’il pouvait réaliser les opérations du calcul infinitésimal, lequel n’était rien d’autre qu’un fragment, un exemple de la "caractéristique universelle" qu’il n’acheva jamais.

Si, comme j’en ai émis l’hypothèse, la characteristica de Leibniz, prise comme un tout, descend en droite ligne de la tradition mnémonique, il en découle que la recherche d’ "images pour les choses", appliquée au symbolisme mathématique, a abouti à la découverte d’un système de notation mathématique ou logico-mathématique qui, par sa nouveauté et l’amélioration qu’il présentait par rapport aux anciens systèmes, rendait possibles de nouveaux types d’opérations.

Auteur: Yates Frances Amelia

Info: L'art de la mémoire, de l’anglais par Daniel Arasse, éditions Gallimard, 2022, pages 531-532

[ progrès symbolique ] [ science ] [ rupture épistémologique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

philosophie

La Dissertatio de arte combinatoria est une des premières œuvres de Leibniz ; elle a été écrite avant son séjour à Paris (1672-1676), au cours duquel il perfectionna ses études mathématiques, en apprenant de Huygens et d’autres les derniers progrès dans le domaine des hautes mathématiques. C’est à partir de cet ouvrage qu’il devait faire ses propres progrès et c’est à cette histoire que se rattache la naissance du calcul infinitésimal auquel Leibniz aboutit tout à fait indépendamment, semble-t-il, d’Isaac Newton qui travaillait dans une direction semblable au même moment. […]

Comme on le sait, Leibniz élabora un projet connu sous le nom de characteristica. Il s’agissait de dresser des listes de toutes les notions essentielles et il fallait attribuer à ces notions des symboles ou "caractères". Un tel schéma subit manifestement l’influence de l’ancienne pratique, née avec Simonide, qui cherchait à trouver des "images pour les choses". Leibniz était au courant des aspirations, si largement répandues à son époque, en faveur de la formation d’un langage universel par signes ou symboles – les schémas de Bisterfield et d’autres – mais, comme je l’ai déjà dit, ces schémas subissaient eux-mêmes l’influence de la mnémonique. Et la characteristica de Leibniz devait être plus qu’un langage universel ; elle devait être un "calculus". Les "caractères" devaient être utilisés dans des combinaisons logiques, de façon à former un art universel, un calcul permettant d’obtenir la solution de tous les problèmes. En pleine maturité, Leibniz, mathématicien et logicien suprême, continue manifestement en plein la Renaissance et les efforts qu’elle faisait pour réaliser la synthèse entre le lullisme et l’art classique de la mémoire, en utilisant les images de l’art classique sur les roues combinatoires de Lulle.

Dans l’esprit de Leibniz, la "characteristica" ou calcul était liée au projet d’une encyclopédie qui devait rassembler tous les arts et toutes les sciences connues de l’homme. Il s’agissait d’abord de systématiser toute la connaissance dans l’encyclopédie, puis d’attribuer des "caractères" à toutes les notions ; on pouvait alors, finalement, établir le calcul universel pour trouver la solution de tous les problèmes.

Auteur: Yates Frances Amelia

Info: L'art de la mémoire, de l’anglais par Daniel Arasse, éditions Gallimard, 2022, pages 529-530

[ méthode ] [ résumé ] [ origine ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson