Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. Aller sur la rubrique mode d'emploi pour en savoir plus. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... ... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 86085
Temps de recherche: 0.1064s

intendance

C’est seulement tout récemment qu’on a fait fructifier scientifiquement ces connaissances de la logique, et ce dans une science particulière qui se nomme “logistique”. Elle est la plus spéciale de toutes les sciences spéciales. La logistique passe actuellement en nombre d’endroits, avant tout dans les pays anglo-saxons, pour la seule forme possible de philosophie stricte, parce que ses résultats et ses méthodes sont d’un rapport sûr et immédiat pour la construction du monde technique. La logistique commence ainsi actuellement, en Amérique et ailleurs, à établir son emprise sur l’esprit, comme étant la véritable philosophie de l’avenir. 

Auteur: Heidegger Martin

Info: Qu’appelle-t-on penser ? Paris : Presses Universitaires de France, "Quadrige" 1999 pp 33-34

[ philosophie analytique ] [ épistémologie ] [ organisation ] [ compliance corporate ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

anti-poésie

La parole ainsi mise en position devient information. Elle s’informe sur elle-même, afin d’assurer sa propre démarche par des théories informatiques. Le Dis-positif, déploiement partout régnant de la technique moderne, se rend disponible la langue formalisée, genre de l’information par la force de laquelle l’être humain se voit formé au déploiement technique et calculateur, c’est-à-dire installé en lui, abandonnant peu à peu la “langue naturelle”. […] Car la “langue naturelle”, dont on doit encore parler, est d’emblée mise en jeu comme la langue non encore formalisée, mais promise à la formalisation.

Auteur: Heidegger Martin

Info: Acheminement vers la parole. Paris : Éditions Gallimard, "Tel". 1976, p 252

[ langage instrumentalisé ] [ pouvoir sémantique ] [ carcan onomasiologique ] [ limitation ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

singes savants

L’homme en conséquence est l’animal rationale, l’être vivant qui réclame des comptes et qui rend des comptes. L’homme, suivant cette définition, est l’être vivant qui compte : “compter” étant ici entendu au sens large que le mot ratio – d’abord un terme du parler commercial des Romains – prenait déjà chez Cicéron, à l’époque où la pensée grecque a été traduite en conceptions romaines.* 

Auteur: Heidegger Martin

Info: Etre et temps, 1962, p. 269. *ratio désigne, avant le jugement et l’intelligence, le calcul mais aussi les relations d’affaires comme nous l’apprend le Gaffiot (2000, p. 1331)

[ humain ] [ animal particulier ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-par-homme

Par exemple, la question du sexe devait être repensée aussi, à présent que les vieux modes de vie avaient disparu pour toujours, et quelqu’un avait avancé la "théorie du verre d’eau". L’acte sexuel, soutenaient les jeunes Je-sais-tout, est comme celui de boire un verre d’eau : quand vous avez soif, vous buvez, et quand vous ressentez du désir, vous faites l’amour. Il n’avait pas été contre ce système, même si cela supposait des femmes aussi librement désireuses qu’elles étaient désirées. Certaines l’étaient, d’autres pas. Mais l’analogie avait ses limites. Un verre d’eau n’engage pas le cœur.

Auteur: Barnes Julian

Info: Le fracas du temps, p 28

[ libido ] [ parité ] [ modernité ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Plouin

migraine

J'avais mal à la tête. Je pensais à la douleur et me demandais comment il était possible que l'agonie physique soit si intense. Je n'avais jamais imaginé qu'une telle torture pouvait être endurée. Pourtant, j'étais là, à la fois conscient et capable de penser clairement. Et non seulement de penser, mais aussi d'observer le processus et de faire des calculs à son sujet. Le cercle d'acier autour de mon crâne se refermait comme avec de faibles bruits de craquement. Combien de temps pouvait-il encore rétrécir ? J'ai compté les fendillements. Depuis que j'avais pris la triple dose d'analgésique, il y en avait eu deux de plus. ...J'ai sorti ma montre et l'ai posée sur la table.

"Donnez-moi de la morphine", ai-je dit d'un ton calme, hostile et glacial.

" Il ne faut pas prendre de la morphine ! Vous le savez parfaitement. Quelle idée ! Et que faites-vous avec cette montre ?"

"Vous allez me donner de la morphine dans trois minutes."

Ils m'ont considéré avec inquiétude sous tous les angles. Personne n'a bougé. Trois minutes passèrent. Puis dix de plus. Je glissai calmement la montre dans ma poche et me relevai d'un pas chancelant.

"Alors emmenez-moi au Fiakker Bar. On dit qu'il s'y donne un bon spectacle et ce soir j'ai envie de m'amuser."

Tous se sont levés d'un bond avec un sentiment de soulagement.

Je n'ai jamais avoué le secret à personne, ni à ce moment-là ni par la suite. À la fin de ces trois minutes, j'avais décidé - pour la première et la dernière fois de ma vie - que si mon mal de tête ne cessait pas dans les dix minutes suivantes, je me jetterais sous le tram le plus proche.

Je n'ai jamais su si j'aurais dû tenir ma résolution, car la douleur a disparu à la vitesse de l'éclair.

Auteur: Karinthy Frigyes

Info: Voyage autour de mon crâne

[ thérapie ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

standardisation

La primauté de l’Être travaille à l’oubli de l’Être. Par cette primauté le rapport spécifique à l’Être se trouve enseveli, qu’il convient de rechercher dans la pensée justement conçue. Requis par l’étant, l’homme en vient à tenir le rôle de l’étant normatif. En tant que rapport à l’étant, la connaissance lui suffit, laquelle doit nécessairement se résoudre dans l’objectivation et ainsi relever du calcul, conformément au genre d’essence de l’étant dans le sens du réel, assuré parce que planifiable. La promotion de la logistique au rang de la logique est signe de l’abaissement de la pensée. La logistique revient à organiser l’ignorance absolue quant à l’essence de la pensée, admis que la pensée, conçue essentiellement, est ce savoir qui projette, lequel, dans la sauvegarde de l’essence de la vérité, s’épanouit à partir de l’Être. 

Auteur: Heidegger Martin

Info: Heidegger, M. Nietzsche II. Paris : Éditions, Gallimard, "Bibliothèque de Philosophie". 1971, p. 396

[ abrutissement ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

binarité

C’est pourquoi la machine à calculer doit être logique autant qu’arithmétique, et doit combiner les éventualités selon un algorithme systématique. Là où de nombreux algorithmes pourraient être utilisés, le plus simple d’entre eux est connu comme l’algèbre de la logique par excellence, l’algèbre booléenne. Cet algorithme, comme l’arithmétique binaire, est basé sur la dichotomie, le choix entre oui et non, entre appartenir à une classe et ne pas lui appartenir. 

Auteur: Wiener Norbert

Info: La cybernétique. Information et régulation dans le vivant et la machine. Paris : Éditions du Seuil, "Sources du savoir". 2014. A propos de la machine de Türing

[ tiers exclus ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

homme-machine

En 1677 (à l’âge de 31 ans), Leibniz écrivit un dialogue sur la lingua  rationalis, c’est-à-dire sur le calcul, le mode de compte, qui devait permettre de calculer complètement et universellement, pour tout ce qui est, les relations entre le mot, le signe et la chose. Dans ce dialogue et dans d’autres œuvres, Leibniz a pensé et posé d’avance les fondements de ce qui, aujourd’hui, non seulement est utilisé sous forme de machines à penser, mais surtout détermine notre mode de penser. 

Auteur: Heidegger Martin

Info: Etre et temps, 1962, p. 220

[ cybernétique ] [ historique ] [ algorithmes ]

 
Commentaires: 6
Ajouté à la BD par miguel

monades miroirs

Je pense qu’on peut démontrer qu’aucune chose n’existe jamais qu’il ne soit possible (du moins à un esprit omniscient) d’assigner la raison suffisante pourquoi elle est plutôt que de n’être pas, et pourquoi elle est telle plutôt qu’autrement. Celui qui nie cela détruit la distinction entre l’être lui-même et le non-être. La chose, quelle qu’elle soit, aura assurément tous les réquisits pour exister ; or, tous les réquisits pour exister pris ensemble sont la raison suffisante d’exister ; donc tout ce qui existe a une raison suffisante.

Auteur: Leibniz Gottfried Wilhelm

Info: Confessio Philosophi / La Profession de foi du philosophe, texte, traduction et notes, nouvelle édition revue et augmentée, Vrin, Paris, 2004, p. 35

[ entités autonomes ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inférences

Certaines hypothèses peuvent satisfaire à tant de phénomènes et si facilement qu’elles peuvent être tenues pour certaines. Parmi d’autres possibles, il faut choisir celles qui sont plus simples et les utiliser en attendant à la place des vraies causes. La méthode conjecturale a priori procède par des hypothèses, en supposant certaines causes sans aucune preuve et en montrant que, si elles sont posées, on peut en déduire que les choses qui arrivent en ce moment arriveront. Une telle hypothèse est semblable à une clé cryptographique, et elle est d’autant plus probable qu’elle est plus simple et qu’un nombre plus grand de choses peuvent être expliquées par elle.

Auteur: Leibniz Gottfried Wilhelm

Info: "Cogitationes de physica nova instauranda" (1678-1682), Akademie Ausgabe, VI, 4, p. 633.

[ statistiques ] [ polarités ] [ science dure ] [ métamoteurs ] [ contexte ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel