Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 82165
Temps de recherche: 0.1269s

écriture

Si tu montres à quelqu'un un truc que  t'as pondu, tu lui donnes un pieu aiguisé, tu t'allonges dans ton cercueil et lui dis : "Quand tu veux".

Auteur: Mitchell David

Info: Black Swan Green

[ avis sollicité ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacherie

Ne me lancez pas sur le Da Vinci Code... un roman si mauvais qu'il abaisse même les mauvais romans.


Auteur: Rushdie Salman

Info: Discussion à l'auditorium Woodruff de Lawrence, Kansas ; 7 octobre 2005.

[ écrivain ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacherie

Son anglais est le pire que j'ai jamais rencontré. On dirait une rangée d'éponges mouillées, ou du linge en lambeaux sur un étendage, ça me rappelle aussi la soupe aux haricots rassis, les cris à l'université, les idiots aboiements de chiens pendant les nuits interminables. C'est tellement mauvais qu'une sorte de grandeur s'en dégage. Qui se traîne hors de  ce sombre abime de pisse pour désespérément ramper vers les plus hauts sommets des classes supérieures. Grondement et bourdonnement.  Ridicule bafouillage.  Glabre et expéditif.

Auteur: Mencken Henry Louis

Info: A propos du potus Warren G. Harding

[ politicien ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacherie

Chaque fois que je lis "Orgueil et préjugés",  j'ai envie de la déterrer et de lui marteler le crâne avec son propre tibia.

Auteur: Twain Mark

Info: A propos de Jane Austen

[ humour ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacherie

Pour moi sa prose [Edgar Allan Poe] est illisible, tout comme celle de Jane Austen. Non, il y a une différence. Je pourrais lire du Poe en étant salarié pour. Mais Jane non, la concernant c'est totalement impossible. On pourra trouver fort dommage qu'ils l'aient laissée mourir de mort naturelle.

Auteur: Twain Mark

Info:

[ écrivains ]

 
Commentaires: 2
Ajouté à la BD par miguel

journalistes culturels

Quant à la critique littéraire en général : J'ai longtemps pensé que tout analyste qui exprime sa rage et son dégoût à l'endroit d'un roman, d'une pièce de théâtre ou d'un poème est absurde. Il ou elle fait penser à quelqu'un qui aurait revêtu une armure complète pour s'attaquer à une crême glacée ou à un banana split.

Auteur: Vonnegut Kurt

Info: Palm Sunday: An Autobiographical Collage

[ analyse ] [ beaux-arts ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacherie

La simple omission des écrits de Jane Austen fera d'une bibliothèque sans livre une bibliothèque convenable.

Auteur: Twain Mark

Info:

[ écrivaine ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

conditions initiatiques

Maintenant, il faut bien comprendre que l’individualité doit être prise ici telle qu’elle est en fait, avec tous ses éléments constitutifs, et qu’il peut y avoir des qualifications concernant chacun de ces éléments, y compris l’élément corporel lui-même, qui ne doit aucunement être traité, à ce point de vue, comme quelque chose d’indifférent ou de négligeable. Peut-être n’y aurait-il pas besoin de tant y insister si nous ne nous trouvions en présence de la conception grossièrement simplifiée que les Occidentaux modernes se font de l’être humain : non seulement l’individualité est pour eux l’être tout entier, mais encore cette individualité elle-même est réduite à deux parties supposées complètement séparées l’une de l’autre, l’une étant le corps, et l’autre quelque chose d’assez mal défini, qui est désigné indifféremment par les noms les plus divers et parfois les moins appropriés. Or, la réalité est tout autre : les éléments multiples de l’individualité, quelle que soit d’ailleurs la façon dont on voudra les classer, ne sont point ainsi isolés les uns des autres, mais forment un ensemble dans lequel il ne saurait y avoir d’hétérogénéité radicale et irréductible ; et tous, le corps aussi bien que les autres, sont, au même titre, des manifestations ou des expressions de l’être dans les diverses modalités du domaine individuel.

Auteur: Guénon René

Info: Dans "Aperçus sur l'initiation", Éditions Traditionnelles, 1964, page 97

[ critique anti-dualisme ] [ monade humaine ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

coaching

Proposer aux gens de les aider signifie un succès assuré, et la clientèle se bousculant à la porte.

La psychanalyse, c'est autre chose.

Auteur: Lacan Jacques

Info: Entretien avec Emilia Granzotto pour le journal Panorama (en italien), à Rome, le 21 novembre 1974

[ développement personnel ] [ opposition ] [ inconfortable ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

sexe féminin

Nous, Marie Miran, Christophlette, Reine et Jeanne Portepoullet, matrones jurées de la ville de Paris, certifions à tous qu'il appartiendra, que le 22e jour d'octobre de l'année présente, par l'ordonnance de M. le Prévôt de Paris en date du 15 de ce-dit mois, nous nous sommes transportées dans la rue de Dampierre, dans la maison qui est située à l'occident de celle où l'Ecu d'argent pend pour enseigne, une petite rue entre deux, où nous avons vu et visité Olive Tisseran, âgée de trente ans ou environ, sur la plainte par elle faite en justice contre Jacques Mudont, bourgeois de la ville de La Rochelle-sur-Mer, duquel elle a dit avoir été forcée et voilée ; le tout vu et visité au doigt et à l'oeil, nous avons trouvé qu'ell a :

Les toutons dévoyés, c'est-à-dire la gorge flétrie ; les barres froissées, c'est-à-dire l'os pubis, ou bertrand ; le lippion recoquillé, c'est-à-dire le poil ; l'entrepet ridé, c'est-à-dire le périnée ; le pouvant debisé, c'est-à-dire la nature de la femme, qui peut tout ; les balunaus pendants, c'est-à-dire les lèvres ; le lippendis pelé, c'est-à-dire le bord des lèvres ; les baboles abattues, c'est-à-dire les nymphes ; les halerons démis, c'est-à-dire les caroncules ; l'entrechenat retourné et la corde rompue, c'est-à-dire les membranes qui lient les caroncules les unes aux autres ; le bardibau écorché, c'est-à-dire le clitoris ; le bilboquet fendu, c'est-à-dire le col de la matrice ; le guillernard élargi, c'est-à-dire le conduit de la pudeur ; la dame du milieu retirée, c'est-à-dire l'hymen ; l'arrière-fosse ouverte, c'est-à-dire l'orifice interne de la matrice.

Le tout vu et visité feuillet par feuillet, nous avons trouvé qu'il y avait trace de..., et ainsi nous, dites matrones, certifions être vrai à vous, monsieur le Prévôt, au serment qu'avons fait en ladite ville. Fait à Paris le 25 octobre 1672.

Auteur: Venette Nicolas

Info: in "La génération de l'homme", 1690 - cité dans le "Dictionnaire de la bêtise", éd. Robert Laffont, p. 364-365

[ anatomie ] [ vocabulaire imagé ] [ reformulation ] [ rapport officiel ] [ rapport non-consenti ] [ examen minutieux ] [ vagin ]

 
Commentaires: 1
Ajouté à la BD par Benslama