Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!....... Lire la suite >>
Résultat(s): 10
Temps de recherche: 0.0496s

injustice

Toute inégalité est composée d'égalité et d'un excédent.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte ignorance

[ déséquilibre ] [ logique formelle ]

 

Commentaires: 0

incantation

La prière est la mémoire du visage des gens que nous avons aimés.

Auteur: Cues Nicolas de

Info:

[ . ]

 

Commentaires: 0

mystère

[…] Les accidents sont d’autant plus nobles qu’ils participent davantage de la substance.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte Ignorance

[ . ]

 
Commentaires: 7
Ajouté à la BD par miguel

question

Comment, en effet, pourrait-il y avoir une quelconque imperfection là où l'imperfection est infinie perfection, où la possibilité est acte infini, et ainsi de suite ?

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte ignorance

[ foi ] [ religion ] [ ouverture ]

 

Commentaires: 0

unicité

Il en découle que la philosophie doit nécessairement rejeter tout ce qui relève de l’imagination et du raisonnement, si elle veut comprendre par simple intellection que l’Unité maximale est trine.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte ignorance

[ triade ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

conclure

La vérité maximale est le Maximum absolu. Donc, ce qui est vrai au maximum est que le Maximum absolu lui-même soit ou ne soit pas, ou qu'il soit et ne soit pas, ou que ni il soit ni il ne soit pas : on ne peut ni dire ni penser davantage.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte ignorance

[ régler ] [ réflexion ] [ triade ]

 

Commentaires: 0

illimité

Le maximum, en effet, auquel ne s’oppose pas le Minimum, est nécessairement la mesure la plus adéquate de toutes choses, ni trop grande parce que Minimum, ni trop petite parce que Maximum. Or tout ce qui est mesurable tombe entre le maximum et le minimum. Donc, l’essence infinie est la mesure la plus précise et la plus adéquate de toutes les essences.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte ignorance

[ perpétuel ] [ logique ]

 
Commentaires: 8
Ajouté à la BD par miguel

immaculée conception

Jésus-Christ, Dieu et Homme, est donc né d’un Père éternel et d’une Mère temporelle, la très glorieuse Vierge Marie : d’un Père maximum et absolument parfait, d’une Mère pleine d’une fécondité virginale, comblée de la bénédiction d’en haut dans la plénitude des temps. Il ne put, en effet, devenir homme d’une mère vierge que temporellement et être Dieu à partir du Père qu’éternellement, mais la naissance temporelle a requis la plénitude de la perfection dans le temps, comme elle avait requis dans la Mère la plénitude de la fécondité.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte Ignorance

[ . ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

limitation

Si, en effet, on dit que Dieu est vérité, se présente la fausseté ; si on dit vertu, se présente le vice ; si on dit substance, se présente l'accident ; et de même du reste. Et comme Dieu lui-même n'est pas une substance, qui ne soit pas tout et à laquelle rien ne s'oppose ; ni une vérité, qui ne soit pas tout et sans opposition ; ces noms particuliers ne peuvent lui convenir sans le diminuer à l'infini. Toutes les affirmations, en effet, posant en lui pour ainsi dire quelque chose de leur signification, ne peuvent convenir à Celui qui n'est pas plus quelque chose que tout.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: De la docte ignorance

[ indicible ] [ observateur dualiste ]

 

Commentaires: 0

apophatique

Ô Seigneur Dieu, vous qui aidez ceux qui vous cherchent, je vous vois dans le jardin du Paradis et j’ignore ce que je vois, car je ne vois rien de visible. Et je sais seulement que je sais que j’ignore ce que je vois et que je ne pourrai jamais savoir. Et j’ignore comment vous nommer, car j’ignore ce que vous êtes. Et si quelqu’un me disait que vous êtes nommé sous un nom ou sous un autre, le fait que quelqu’un vous nomme m’indiquerait que ce n’est pas votre nom. Car le mur au-delà duquel je vous vois est la limite de la signification des noms. Et si quelqu’un exprimait un concept quelconque grâce auquel vous seriez conçu, je sais que ce concept ne serait pas vous, car chaque concept s’abîme dans le mur du Paradis. Et si quelqu’un évoquait une telle ressemblance et disait que vous devriez être conçu selon elle, je sais, pareillement, qu’elle ne vous ressemblerait point. De même, si quelqu’un, voulant donner un moyen par lequel vous comprendre, racontait ce qu’il a compris de vous, il serait encore très loin de vous. Car le plus haut mur vous sépare de tout ce qui peut être dit ou pensé, car vous êtes l’absolu de toutes les choses qui peuvent tomber sous un concept, quel qu’il soit.

Auteur: Cues Nicolas de

Info: Le Tableau ou la vision de Dieu, XIII, "Comment Dieu est vu dans son infinité absolue", §51, 1453

[ innommable ] [ prière ] [ impossibilité ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel