Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. Aller sur la rubrique mode d'emploi pour en savoir plus. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... ... Lire la suite >>
Résultat(s): 4
Temps de recherche: 0.0251s

évolution

[…] le jésuite transformiste, et donc antitraditionnel, Teilhard de Chardin, qui prônait quant à lui, non pas une mystique, mais une idolâtrie de la Terre.

Auteur: Georgel Gaston

Info: "Ce que je dois à René Guénon" dans le "Cahier de l'Herne : René Guénon", page 424

[ vacherie ] [ résumé ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

évolutionnisme

[...] ce système offrait l'avantage d'être simple sinon simpliste, donc facile à exposer dans les ouvrages de vulgarisation, et de plaire à tous puisque, d' une part, les agnostiques pouvaient, grâce à lui, comprendre la genèse du monde et l'apparition des formes vivantes sans faire appel à la théologie, tandis que, d'autre part, les transformistes chrétiens s'imaginaient trouver dans le même système et moyennant un peu d'eau bénite, un génial complément aux lacunes et aux obscurités de la Bible. Ainsi tout le monde était-il content : la Science, alors à son apogée, ayant expliqué le mystère de nos origines, ne pouvait manquer, dans un bref avenir, d'assurer le bonheur de tous les hommes : le Progrès marchait à pas de géant et les modernes, désormais maîtres du passé, envisageaient l'avenir avec une présomptueuse confiance.

Auteur: Georgel Gaston

Info: Dans "Les Quatre Âges de l'Humanité", Archè Milano, 1976, page 32

[ savoir lénifiant ] [ idées agréables ] [ progressisme ] [ explication pseudo scientifique ]

 
Commentaires: 2
Ajouté à la BD par Coli Masson

théorie de l'évolution

En 1890, "le jeune médecin militaire hollandais, Eugène Dubois, frappé par les doctrines de Haeckel et par ses raisons d'admettre ... l'existence passée d'un être intermédiaire entre les Singes supérieurs et l'Homme, qu'il appelait Pithécantropus, c'est-à-dire Homme-Singe, se fit confier une mission aux Indes hollandaises pour y découvrir le Pithécanthrope".

En 1891, Dubois découvrait à Trinil (Java) : une calotte crânienne simienne (d'un grand singe) et deux molaires simiennes ; puis l'année suivante, à 15 mètres de la calotte, il trouva un fémur nettement humain. Trois ans plus tard, Dubois écrivait qu'il avait trouvé l'ancêtre de l'homme, et son opinion prévalut dans le monde entier. Or, ce que Dubois ne disait pas, et qu'il ne révélera que trente ans plus tard, c'est qu'en 1890 il avait découvert à Java deux crânes d'Homo Sapiens. Il s'ensuivait que le fémur humain découvert en 1891 appartenait à un Homo Sapiens et non pas à un "Pithécanthrope" imaginaire. En somme, Dubois avait menti par omission volontaire d'un fait qui venait contredire le dogme transformiste.

Auteur: Georgel Gaston

Info: Dans "Les Quatre Âges de l'Humanité", Archè Milano, 1976, page 44

[ fraudes ] [ chaînon manquant ] [ faussaire ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

conception du temps

On appelle Manvantara, ou ère de Manu (dans la tradition hindoue), la période cyclique de 64.800 ans correspondant au développement total d'une humanité (dont le Manu est le Régent). Cette humanité évoluera sur une "Terre" ayant ses pôles et son aspect propres, en passant par différentes phases ou âges successifs, jusqu'à l'épuisement total de ses possibilités, après quoi un cataclysme cosmique terminal bouleversera l'aspect du ciel et du globe (donc la position de l'axe polaire), pour faire place ensuite à de "Nouveaux Cieux" et à une "Nouvelle Terre", séjour, d'abord paradisiaque, d'une nouvelle humanité régie par le Manu propre au Manvantarâ nouveau. 

[...] à l'origine du Manvantara présent, la transition cataclysmique d'un cycle à l'autre est décrite, dans la Tradition hindoue, sous la forme d'un déluge quelque peu analogue à celui de la Bible (bien que celui-ci soit beaucoup plus récent). Dans les deux cas, les Ecritures sacrées nous apprennent que Dieu ordonne à un juste de construire "l'arche dans laquelle devront être renfermés les germes du monde futur, pendant le cataclysme qui marque la séparation des deux Manvantaras successifs". Ce juste s'appelle Satyavrata dans la tradition hindoue, où il devient le Manu Vaivaswata du cycle actuel e't l'on voit que son rôle est semblable à celui de Noé "dont l'arche contient également tous les éléments qui serviront à la restauration du monde après le déluge".

Auteur: Georgel Gaston

Info: Dans "Les Quatre Âges de l'Humanité", Archè Milano, 1976, page 51

[ védanta ] [ légendes ] [ défini ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson