Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Résultat(s): 8
Temps de recherche: 0.0279s

auto-appréciation

Je suis calviniste envers moi-même et totalement indulgent envers les autres.

Auteur: Lagerfeld Karl

Info: Dit en 1998

[ caractère personnel ] [ self-discipline ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

auto-appréciation

Pour la première fois de ma vie, je suis presque content. Le livre est presque bien, et il restera comme témoignage de mon dégoût et de ma haine de toute chose.

Auteur: Baudelaire Charles

Info: Dans une lettre à sa mère, avant la parution des Fleurs du Mal

[ publication ] [ écrivain-lecteur ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

auto-appréciation

La psychanalyse nous apprend que l'interprétation des faits de la psyché par elle-même comporte de nombreux risques et qu'elle est souvent biaisée lorsqu'elle est utilisée comme un corpus fixe de théories et non pas comme une sonde qui "étend le terrain qu'elle explore"*.

Auteur: Arcé Alexandra

Info: Expérience de mort imminente, l'approche jungienne, p. 28. *In : Facteurs de maladie, facteurs de guérison d'Antonino Ferro

[ auto-analyse ] [ à priori ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

auto-appréciation

Jorge Semprun considérait l'engagement politique comme la "création la plus pure", il n'eut de cesse de faire entendre sa voix. Dans "Adieu, vive clarté", en 1998, dressant un bilan de sa vie, il jugeait que "toute cette folie, cette exaltation, ce rêve obstiné" lui avaient donné "une sombre et rutilante cohérence".

Auteur: Internet

Info: compil de l'Huma et de la RTS. *camps de concentration, communisme et Europe, beaux-arts

[ fragment biographique ] [ self-description ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

auto-appréciation

L'hémisphère gauche agit tel un "interprète", observant les actions et les comportements du corps, attribuant une narration cohérente à ces événements. Il fonctionne pareillement dans tout cerveau normal et intact. Des programmes cachés conduisent les actions, et l'hémisphère gauche apporte des justifications. Cette idée de narration rétrospective suggère que nous en arrivons à connaître nos propres attitudes et émotions, au moins partiellement, en les déduisant des observations de notre propre comportement.

Auteur: Eagleman David

Info: "Incognito : The Secret Lives of the Brain", Vintage 2011

[ neurosciences ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

auto-appréciation

N'ayant jamais confié ma psychanalyse à un autre que moi, j'applique la méthode de Jung. J'essaie de comprendre pourquoi et comment tel événement extérieur m'arrive en fonction de mes besoins d'évolution. Les signes sont des compagnons de route, rien de plus. Ils nous guident si nous le leur demandons. Ce sont, peut-être, des cailloux de Petit Poucet que nous avons semés nous-mêmes, quand nous avons reconnu le parcours avant de l'effectuer pour de bon.

Auteur: Van Cauwelaert Didier

Info: Le nouveau dictionnaire de l'impossible

[ interprétation ] [ métaphysique ] [ indices ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

auto-appréciation

Je suis une sorte de carte à jouer, une figure ancienne et inconnue, seul vestige d'un jeu perdu. Je n'ai aucun sens, j'ignore ma valeur, je n'ai rien à quoi me comparer pour me trouver, je ne possède aucune utilité qui m'aiderait à me connaître. Et ainsi, dans les images successives par où je me décris (non sans vérité, mais avec quelques mensonges), je me retrouve davantage dans ces images qu'en moi-même, je me raconte tellement que je n'existe plus, et j'utilise comme encre mon âme elle-même, qui n'est bonne, d'ailleurs, à rien d'autre. Mais la réaction cesse, à nouveau je me résigne. Je reviens en moi-même à ce que je suis, même si ce n'est rien. Et quelque chose comme des larmes sans pleurs brûle dans mes yeux fixes, quelque chose comme une angoisse qui n'a pas été, gonfle ma gorge sèche. Mais je ne sais pas même ce que j'aurais pleuré, si je l'avais fait, ni pour quelle raison je ne l'ai pas fait. La fiction me suit comme mon ombre. Et tout ce que je voudrais, c'est dormir.

Auteur: Pessoa Fernando (Alv. de Campos)

Info: Le livre de l'intranquillité

[ introspection ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

auto-appréciation

Nous avons aussi des études sur la métacognition, autrement dit la connaissance de la connaissance. Imaginons que quelqu'un me demande si je préfère être interrogé sur  les chanteurs pop des années 70 ou sur les livres de science-fiction. Je choisirai tout de suite la première option, parce que je suis plus calé en musique. On a fait ce genre d'expériences avec des animaux (singes, grands singes, oiseaux, dauphins, rats), avant de découvrir qu'ils n'avaient pas le même niveau de confiance sur ce qu'ils savent. Les animaux accomplissent certaines tâches sans hésiter, mais, parfois, ils n'arrivent pas à se décider et doutent. Par exemple, on a demandé à un dauphin nommé Natua de distinguer un son aigu d'un son grave. Son niveau de confiance était manifeste : il ne nageait pas à la même vitesse suivant la dificulté qu'il avait à distinguer les deux sons. S'ils étaient très différents, il nageait à la vitesse maximale en créant une vague d'étrave qui risquait de noyer l'engin électronique. Si les sons étaient identiques, il ralentissait, remuait la tête et hésitait entre les deux manettes qu'il devait toucher pour signifier son choix. Il préférait sélectionner la manette négative (pour demander un nouvel essai) ce qui veut dire qu'il se doutait qu'il s'était trompé. C'est exactement ce qu'on appelle la métacognition, qui implique sûrement la conscience, puisqu'il faut que les animaux évaluent l'exactitude de leur mémoire et de leur perception. (...)

Il est très difficile de savoir jusqu'à quel point les animaux sont conscients de leurs souvenirs, mais il est difficile de nier qu'ils peuvent se déplacer dans le temps et se creuser la cervelle à la recherche de savoir et d'expériences.

Auteur: Waal Frans de

Info: La dernière étreinte, pp 319, 320

[ auto-analyse ] [ sagesse ]

 
Commentaires: 1
Ajouté à la BD par miguel