Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 9
Temps de recherche: 0.1862s

contentement

Autosatisfaction: Evaluation erronée.

Auteur: Bierce Ambrose

Info:

[ illusion ]

 

Commentaires: 0

contentement

Est bien payé qui est bien satisfait.

Auteur: Shakespeare William

Info: Le marchand de Venise, p.95

[ satisfaction ] [ argent ]

 

Commentaires: 0

contentement

Un jour où l'on est très satisfait de soi est un jour où l'on n'a pas été paresseux.

Auteur: Thatcher Margaret

Info:

[ fatigue ]

 

Commentaires: 0

contentement

La victoire ultime en compétition vient de la satisfaction intérieure de savoir qu'on a fait de son mieux et qu'on a donné le plus possible de ce qu'on avait à donner.

Auteur: Cosell Howard

Info:

[ générosité ] [ bonne conscience ]

 

Commentaires: 0

contentement

Un fort sentiment de malaise et d'insatisfaction va toujours de pair avec l'incompréhension. Les profanes le ressentent aussi ; comment expliquer autrement le soulagement qu'ils ressentent lorsqu'ils apprennent qu'un phénomène étrange et dérangeant peut être expliqué ? Ce n'est pas l'explication elle-même qui apporte le soulagement, car elle peut facilement être trop technique pour être largement comprise. Ce n'est pas la connaissance elle-même, mais la satisfaction de savoir que quelque chose est connu.

Auteur: Medawar Peter Brian

Info: Advice to a Young Scientist. Chapter 2 (p. 7) Basic Books, Inc. New York, New York, USA. 1979

[ délivrance ] [ comprendre ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

contentement

Le passé c'est bien, mais l'exaltation du présent, c'est une façon de se tenir, un devoir.
Dans notre civilisation, on maltraite le présent, on est sans cesse tendu vers ce que l'on voudrait avoir, on ne s'émerveille plus de ce que l'on a.
On se plaint de ce que l'on voudrait avoir. Drôle de mentalité !
Se contenter, ce n'est pas péjoratif. Revenir au bonheur de ce que l'on a, c'est un savoir-vivre.

Auteur: Kersauson Olivier de

Info:

[ carpe diem ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par GAIOTTINO

contentement

La torpeur moderne vient du respect illimité que l’homme a pour lui-même. Quand je dis respect, non, culte, fétichisme. Le rêve du socialisme, n’est-ce pas de pouvoir faire asseoir l’humanité, monstrueuse d’obésité, dans une niche toute peinte en jaune, comme les gares de chemin de fer, et qu’elle soit là à se dandiner sur ses couilles, ivre, béate, les yeux clos, digérant son déjeuner, attendant son dîner, et faisant sous elle ? – Ah ! Je ne crèverai pas sans lui avoir craché à la figure de toute la force de mon gosier.

Auteur: Flaubert Gustave

Info: Lettre

[ niaiserie ] [ haine ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

contentement

Ne flattez pas les riches et ne désirez pas de paraître devant les grands. Recherchez les humbles et les simples. Laissez-là ce qui ne sert qu'à nourrir la curiosité. Lisez ce qui touche le coeur. Non ce qui amuse l'esprit. Pourquoi voulez-vous tant avoir ce qu'il ne vous est pas permis d'avoir ?

Quand un homme en exalte un autre, c'est un menteur qui trompe un menteur, un superbe qui exalte un superbe, un aveugle qui trompe un aveugle...

J'enseigne, dit Jésus, sans ostentation, sans disputes ni bruits de paroles.

Auteur: A'Kempis Thomas

Info:

[ humilité ] [ simplicité ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

contentement

Des heures d'affilée, je restais étendu au soleil à ne rien faire, à ne penser à rien. Entretenir le vide dans l'esprit, c'est un exploit, et un exploit rudement salubre. Ne pas dire un mot de toute une journée, ne pas voir de journal, ne pas entendre de radio, ne pas écouter de commérages, s'abandonner absolument, complètement, à la paresse, être absolument, complètement indifférent au sort du monde, c'est la plus belle médecine qu'on puisse s'administrer. (...) Le corps se change en un instrument tout neuf, merveilleux ; on regarde les plantes, les pierres, les poissons, avec d'autres yeux ; on se demande où veulent en venir les gens en ce démenant au milieu de leurs activités frénétiques (...). Si seulement on pouvait éliminer la presse - quel grand pas en avant nous ferions, j'en suis sûr ! La presse engendre le mensonge, la haine, la cupidité, l'envie, la suspicion, la peur, la malice. Qu'avons-nous à faire de la vérité, telle que nous la servent les quotidiens ? Ce qu'il nous faut, c'est la paix, la solitude, le loisir. Si nous pouvions tous nous mettre en grève et renier sincèrement tout intérêt pour ce que fait le voisin, peut-être arriverions nous à signer un nouveau bail de vie, à apprendre à nous passer de téléphone, de radio et de journaux, de machines de toutes sortes, d'usines, de fabriques, de mines, d'explosifs, de cuirassés, de politiciens, d'hommes de loi, de conserves, de trucs et de machins, même de lames de rasoir, ou de cellophane, ou de cigarettes, ou d'argent. Rêve fumée, bien-sûr. Quand les gens se mettent en grève, ce n'est que pour réclamer de meilleurs conditions de travail, de meilleurs salaires, de meilleures chances de devenir autre choses que ce qu'ils sont.

Auteur: Miller Henry

Info: Dans "Le colosse de Maroussi"

[ état méditatif ] [ désaliénation ] [ simplicité volontaire ] [ laisser-aller ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson