Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir le mode d'emploi, la colonne "chaînes" et les autres rubriques explicatives. ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélat... Lire la suite >>
Résultat(s): 25
Temps de recherche: 0.0394s

vacheries

J'ai souvent dit que l'Histoire a besoin de médiocres, ou même d'inconscients imbéciles, parfois camouflés en grands hommes, pour ouvrir les écluses qu'un homme de bon sens ne consentirait jamais à entrebâiller... Daladier était tout à fait l'homme qui convenait à la conjoncture.

Auteur: Déat Marcel

Info: à propos de Daladier

 

Commentaires: 0

détournement

Michilino avait commencé à comprendre que, dans la vie, il n'était pas nécessaire de dire des bobards pour cacher la vérité, il suffisait de trouver les mots justes, qui permettaient d'arranger les faits et de les présenter comme ça vous convenait le mieux.

Auteur: Camilleri Andrea

Info: La prise de Makalé

[ contorsion sémantique ] [ souplesse réthorique ] [ mensonge ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vieillarde

Et si un arbre peut de quelque façon servir à évoquer un humain, eh bien c'était un vieil olivier des fossés qui lui convenait. À la voir ainsi, il me semblait que ni la fatigue ni l'ennui ne pourraient désormais rien contre elle: elle se laissait vivre et cela suffisait, voilà tout.

Auteur: D'Arzo Silvio

Info: Maison des autres : Suivi de Un moment comme ça

[ personnage ] [ métaphore-comparaisons-etc ]

 

Commentaires: 0

ennui

Devenir pour autrui une présence mélancolique et familière, un fétiche faisant office de rappel, d'avertissement. Apaiser l'angoisse quotidienne qui naît de la conscience que la vie, dans sa féroce absurdité, pourrait être bien pire que ce qu'elle est. Tel était mon rôle, au sein de la Villa Magnolia, et partout où j'allais.
Mais ce rôle ne me convenait pas, je ne l'avais pas choisi.

Auteur: Carletti Luigi

Info: Prison avec piscine

[ invité ]

 

Commentaires: 0

psychanalyse

Bien sûr, il (Freud) aurait pu se dire que, lorsqu'une hypothèse fait apparaître un problème qui, sans elle, ne se serait jamais posé, il convenait peut-être de se demander si cette hypothèse était bien fondée. Mais Freud n'était pas homme à faire marche arrière. Il s'est toujours comporté comme les philosophes, qui, à l'instar de Pangloss, jugent volontiers qu'il est contraire à leur dignité de reconnaître qu'ils se sont trompés.

Auteur: Pommier René

Info:

[ vacherie ] [ tromperie ]

 

Commentaires: 0

religion

Furieusement anticlérical, Vayec n'en demeurait pas moins amoureux fervent des lieux saints, églises, cathédrales ou basiliques. Il se délectait en profane de ces oeuvres architecturales dédiées à l'incompréhensible. Car Dieu était-il à la portée de notre compréhension ? Vayec en doutait, préférant plutôt que prier se recueillir de cette atmosphère de veillée mortuaire qui convenait à ses sens. Si Dieu existait, c'était dans une église même, silencieuse, qu'il fallait venir l'écouter, et non pas par la bouche des prêtres.

Auteur: Mouret Stéphane

Info: Vilaines Romances, p.95

[ personnelle ]

 

Commentaires: 0

practicien

Sait-on comment, jadis, en Chine, s'exerçait la profession de médecin ?
D'une manière originale si l'on veut, mais à quel point logique, et que bien des gens adopteraient sans doute avec plaisir chez nous, si Messieurs les Docteurs voulaient s'y prêter.
On paie ici son médecin quand on est mal portant - c'était tout justement le contraire là-bas. On faisait choix d'un bon docteur et l'on convenait avec lui d'appointements annuels dont le paiement était d'office suspendu pendant le temps que l'on était malade.
L'intérêt du docteur à vous guérir très vite était donc évident.

Auteur: Guitry Sacha

Info: Mes Médecins, Cinquante ans d'occupations, Omnibus Presses de la Cité 1993 <p.574>

[ Asie ] [ salaire ] [ récompense ]

 

Commentaires: 0

lecture

Il lisait peu, de rares livres occupaient son temps, il préférait pianoter les infos sur Internet, ça convenait à son esprit inconstant, ça glissait lentement sur tout, ça n'accrochait pas, ça occupait et ne remplissait rien... Il était informé et ne savait évidemment que faire de ces flux permanents si ce n'est de reproduire les lieux communs de son temps. Il observait, annotait l'Histoire et vérifiait chaque jour l'éternité des bassesses serties dans de somptueux discours de bénitiers new tendance. Les jeunes n'échappaient pas à la volupté des clichés et s'y donnaient à coeur joie, construits dans la bêtise du gavage et des rebellions sponsorisées.

Auteur: Simon Daniel

Info: A côté du sentier

[ Internet ] [ surf ]

 

Commentaires: 0

civilisation

Je donnerais cher pour être né il y a deux cent ans, à une époque où on pouvait encore s'approprier un bout de terrain, je serais parti dans n'importe quelle direction et j'aurais avancé jusqu'à ce que je trouve un endroit qui me convenait, j'aurais posé mon cul et déclaré que c'était chez moi, pas d'impôt, pas de sécu, pas d'identité, pas d'histoire. Y a plus un centimètre cube sur cette terre où me poser et m'allonger pour regarder passer les volutes des nuages, sans qu'on me fasse payer le privilège d'exister ou que j'aie la trouille de me faire tirer dessus ou passer les bracelets.

Auteur: Williamson Eric Miles

Info: Bienvenue à Oakland

[ oppression ]

 

Commentaires: 0

matérialisme

Non, ils ont nommé, pesé, compté et attribué toutes choses. Ils en ont fait ce qui leur convenait. Et qu’en ont-ils fait ! Tu as vu la puissance qu’ils déployaient – mais ainsi ils ont donné du pouvoir aux choses et ne le savaient pas. Mais le temps est venu où les choses se mettent à parler. Le morceau de viande dit : combien d’êtres humains ? Le morceau de minerai dit : combien d’êtres humains ? Le bateau dit : combien d’êtres humains ? Le charbon dit : combien d’êtres humains ? La maison dit : combien d’êtres humains ? Et les choses se lèvent et comptent, et pèsent, et attribuent et dévorent des millions d’êtres humains. 

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans le "Livre Rouge", trad. Béatrice Dunner, La Compagnie du Livre rouge, Paris, 2012, page 584

[ déshumanisation ] [ piège ] [ objets ] [ management ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson