Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!....... Lire la suite >>
Résultat(s): 5
Temps de recherche: 0.0336s

critique marchande

Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux.

Auteur: Debord Guy

Info: La société du spectacle

[ inversion des valeurs ] [ profane ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

facilité

On a pu parler de ce que la vie conjugale a de banal, de monotone, de terre à terre. Je ne sais que trop combien l’homme est capable de banaliser et de prostituer les choses les plus profondes. Mais si la vie conjugale est souvent plate, quel nom donner à la vie sexuelle extraconjugale ? Je crois que c’est une des plus subtiles malices du diable d’essayer de persuader aux hommes que l’ordre c’est la mort, et le désordre la vie. En réalité, rien n’est plus plat que le vice. Le diable n’est pas profond, - il n’est que révolté. C’est un déserteur qui essaie de se faire prendre pour un évadé.

Auteur: Thibon Gustave

Info: "Ce que Dieu a uni", libraire Arthème Fayard, 1962, page 121

[ médiocrité ] [ dévalorisation ] [ décadence ] [ inversion des valeurs ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

démagogie

Mais si l'Italie fait fort comme d'habitude, le retour en force du Carnaval va bien au-delà de la péninsule. Un peu partout, en Europe comme ailleurs, la montée des populismes a pris la forme d'une danse effrénée qui renverse toutes les règles établies et les transforme en leur contraire.

Les défauts des leaders populistes se transforment, aux yeux de leurs électeurs, en qualités. Leur inexpérience est la preuve qu'ils n'appartiennent pas au cercle corrompu des élites et leur incompétence est le gage de leur authenticité. Les tensions qu'ils produisent au niveau international sont l'illustration de leur indépendance, et les fake news, qui jalonnent leur propogande, la marque de leur liberté d'esprit.

Auteur: Empoli Giuliano da

Info: Les ingénieurs du chaos. Note : les Brandons sont les carnavals du nord vaudois

[ inversion des valeurs ] [ brandons ] [  simplification ] [  complotisme ]

 
Commentaires: 2
Ajouté à la BD par miguel

scatophilie

S’il fallait trouver un point commun à ce qui se produit de plus chic actuellement, ces œuvres sans art, alors le rejet radical de la beauté et de la hauteur pourrait constituer la caractéristique la plus flagrante. A la phase de déconstructivisme avait succédé un courant ne visant plus qu’à donner la nausée. […] L’art contemporain se résume désormais presque exclusivement à un travail autour des excréments et des organes génitaux, le tout pouvant éventuellement être accompagné de quelques outrages au Christ, par principe. Cet attrait moderne pour l’anus, ce plaisir dans la contemplation de la défécation, ce rire dans la souillure en dit long sur l’époque : incapable de se hisser à la hauteur des œuvres d’antan, le créateur actuel, dans une démarche de stricte vengeance, se trouve réduit à rabaisser et à moquer. De cette affaire, le peuple est absent : personne n’a jamais croisé un ouvrier dans un musée d’art contemporain, et comme celui-ci se trouve réfractaire à venir aux œuvres, les œuvres lui sont imposées sur les ronds-points, les murs et les places publiques, payées par ses impôts. Plus il y a d’État, moins il y a d’art.

Auteur: Sansonnens Julien

Info: "Septembre éternel", Éditions de l’Aire, 2021, p.265 et 266

[ dénigrement ] [ laideur ] [ inversion des valeurs ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

normativité industrielle

Quoi qu'il en soit, l'homme s'attribuant à lui-même sa propre raison suffisante ne peut rester ce qu'il est ; s'il ne croit plus à ce qui le dépasse et s'il ne situe plus son idéal au-dessus de lui-même, il se condamne à l'inhumain. Il est difficile de nier, quand on est encore sensible aux normes véritables, que la machine tend à faire de l'homme ce qu'elle est ; qu'elle le rend saccadé, brutal, vulgaire, quantitatif et stupide comme elle, et que toute la "culture" s'en ressent. C'est ce qui explique en partie le "sincérisme" et la mystique de l'"engagement" : il faut être "sincère" parce que la machine n'a pas de mystère et qu'elle est incapable de prudence autant que de générosité ; il faut être "engagé" parce que la machine n'a de valeur que par ses productions, ou parce qu'elle exige une surveillance constante et même un véritable "don de soi" et qu'elle dévore ainsi l'homme et l'humain ; il faut s'abstenir, en art et en littérature, de "complaisance", parce que la machine n'en fait pas et que sa laideur, son vacarme et son implacabilité se confondent, dans l'esprit de ses esclaves et de ses créatures, avec la "réalité" ; et surtout, il ne faut pas avoir de Dieu, parce que la machine n'en a pas

Auteur: Schuon Frithjof

Info: Dans "La transfiguration de l'homme"

[ robotisation ] [ inversion des valeurs ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson