Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Résultat(s): 8
Temps de recherche: 0.0479s

divinités chtoniennes

Les Mânes ne s’identifient pas directement et intégralement aux défunts, mais à cette partie spirituelle, bien que grossière, qui survit et maintient le lien entre le fondateur de la famille et ses descendants ; à ce quelque chose qui existe sous forme de pneuma dans le sang de chaque descendant d’une lignée déterminée.

Auteur: Ventura Gastone

Info: Il mistero del rito sacrificale, Roma, pages 37-38

[ âmes ] [ principe spirituel ] [ définis ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

dettes

Déjà 800 euros de découvert sur son compte... Avec ce nouvel achat [des escarpins Prada], elle passerait au-delà des 1300 euros.
Mais on était le 29 mai. Son traitement lui serait versé dans deux jours. 4000 euros. Pas un cent de plus, primes comprises. Elle allait donc attaquer son mois, encore une fois, avec un tiers de ses revenus amputés. Elle avait l'habitude. Depuis longtemps, elle pratiquait la claudication bancaire avec une certaine agilité.

Auteur: Grangé Jean-Christophe

Info: La forêt des Mânes

[ routine ]

 

Commentaires: 0

divinités chtoniennes

Les Mânes étaient les esprits des morts, chargés d’une puissance le plus souvent maléfique, qui acquirent ensuite la valeur de "bienveillants" (leur but était la "captatio benevolentiae", gagner la bienveillance). Pour ce qui concerne leur origine familiale, au début ils n’étaient pas bien déterminés : ils se distinguaient donc en cela des Di parentes, c’est-à-dire les esprits des morts de chaque famille ; mais ils furent ensuite représentés comme les ancêtres morts de chaque groupe familial.

Auteur: Danann Alexandre de

Info: Dans "Mémoire du sang", Archè, 1990, page 47

[ âmes ] [ définis ] [ évolution ]

 
Commentaires: 2
Ajouté à la BD par Coli Masson

dernières paroles

Janus, Jupiter, Mars Père, Quirinus, Bellone, Lares, divinités Nouvelles, dieux Indigètes, divinités maîtresses de nous et de nos ennemis, et vous, dieux Mânes, je vous prie, vous supplie respectueusement, vous demande en grâce et propose à votre agrément qu'au peuple romain des Quirites vous accordiez heureusement force et victoire, et vous frappiez ses ennemis de terreur, d'effroi et de mort. Comme je le déclare par ces mots, pour le peuple romain des Quirites, l'armée, les légions, les auxiliaires des Quirites, je voue les légions et les auxiliaires de l'ennemi, avec moi, aux dieux Mânes et à la Terre.

Auteur: Publius Decius Mus

Info:

[ . ]

 

Commentaires: 0

djinns

Le nom "Selva de las Almas" était noté. Elle se demanda soudain pourquoi Joachim lors de la séance d'hypnose, et avant lui Roberge dans son journal, avaient traduit en français ces termes par "forêt des Mânes". "Âmes" et "mânes" ne signifient pas tout à fait la même chose...

- Il y a des légendes, répondit Beto à la question. Pour désigner les esprits de la forêt, on utilise plusieurs mots. Almas (âmes), Espirutus (esprits), Fantasmas (fantômes). En réalité, il s'agit encore d'autre chose... Les Indiens disent de cette forêt qu'elle est "non née". C'est un monde d'avant les hommes. Les esprits "non nés" se déplacent sur les embalsados parce qu'ils sont eux-mêmes des "âmes errantes".

Auteur: Grangé Jean-Christophe

Info: La forêt des Mânes

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

couvent

Avant toute action dans ce village, nous avons coutume de consulter l’oracle. Nous nous sommes prêtés à cet exercice. Nous avons interrogé la fa, imploré les dieux, sollicité l’assistance des mânes de nos ancêtres. Mais ils nous ont tous répondu par la négation. Toute tentative de neutralisation du fétiche est formellement déconseillée. Car ont-ils dit, ce peuple risquerait d’y laisser la vie. N’étant point convaincus, nous nous sommes rendus dans la forêt sacrée où nous avons passé trois jours et trois nuits au cours desquels nous nous sommes entêtés de savoir s’il y avait un moyen d’apaiser asholé. La réponse qui nous a été servie est la suivante : Le fétiche réclame du sang humain. Combien d’hommes devons-nous sacrifier ? Telle était notre question. Mais la réponse ne s’est pas fait attendre. Autant d’hommes qu’il a été nécessaire de sacrifier pour le constituer, a répondu l’oracle.

Auteur: Wassi A. Sanni

Info: Gbèdossou

[ tradition ] [ rites ] [ fétichisme ]

 

Commentaires: 0

métempsycose

Lorsqu’au jour suprême la vie a quittées [les âmes], les malheureuses ne sont pourtant pas débarrassées complètement de tout le mal et de toutes les souillures corporelles, et le mal qui s’est longtemps amoncelé au fond d’elles-mêmes y a nécessairement des racines d’une longueur étonnante. Elles sont donc soumises à des châtiments et expient dans les supplices leurs maux invétérés : les unes, suspendues en l’air, sont déployées au souffle des vents légers ; les autres lavent au fond d’un vaste gouffre le crime dont elles sont souillées, ou s’épurent dans le feu. Chacun de nous subit ses Mânes ; ensuite on nous envoie dans l’ample Elysée, dont nous occupons en petit nombre les riantes campagnes. Enfin, lorsqu’un long jour, au cercle révolu des temps, a effacé la souillure profonde, et purifié le sens éthéré, étincelle du souffle primitif ; quand toutes ces âmes ont vu tourner la roue pendant mille ans, un dieu les appelle en longue file aux bords du fleuve Léthé, afin qu’oublieuses du passé elles aillent revoir la voûte de là-haut, et commencent à vouloir retourner dans des corps.

Auteur: Virgile Publius Virgilius Maro Vergil

Info: L'Enéide

[ post-mortem ] [ au-delà ] [ bardo ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

art brut

On objectera qu'il y a des excentriques bâtisseurs sans le sou: en témoignent maintes villas modestes et absurdes dans la plupart des stations balnéaires. Et on invoquera inévitablement les mânes du facteur Cheval, humble postier de la Drôme qui, lors de ses tournées, ramassa pendant trente ans des cailloux avec lesquels il éleva peu à peu, de 1879 à 1912, son fameux "Palais idéal", à Hauterives, consacré par les surréalistes, puis par André Malraux, comme un temple de l'art naîf. Ferdinand Cheval a dit lui-même: "On était bien porté à croire que cela résultait d'une imagination malade. L'on riait, l'on me blâmait, l'on me critiquait, mais comme ce genre d'aliénation n'était ni contagieux ni dangereux, on ne crut pas utile d'aller chercher quelque médecin aliéniste et je pus alors me livrer à ma passion en toute liberté, malgré tout, n'écoutant pas les railleries de la foule, car je savais que de tout temps elle tourne en dérision et même persécute les hommes qu'elle ne comprend pas." belle analyse, au passage, de la lucidité intrépide de l'excentrique et du couple qu'il forme avec son entourage.

Auteur: Braudeau Michel

Info: Six excentriques, p. 72-73

 

Commentaires: 0