Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Résultat(s): 30
Temps de recherche: 0.0378s

ironie

La neige n'est plus un don du ciel, elle tombe exactement aux endroits marqués par les stations d'hiver.

Auteur: Baudrillard Jean

Info: Cool memories - Tomes 1 et 2

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

perdus

Nous sommes tous des enfants dans une immense école maternelle où nous essayons d'épeler le nom de Dieu avec des cubes marqués d'un alphabet qui ne convient pas !

Auteur: Williams Tennessee

Info:

[ religion ] [ créateur ] [ inaccessible ]

 

Commentaires: 0

caput mundi

Rome, noyée pendant plus de mille ans sous d’incessantes alluvions humaines, restera Rome, et quand elle réapparaîtra à la tête des peuples, les peuples s’apercevront qu’ils sont marqués de son empreinte.

Auteur: Faure Elie

Info: Histoire de l'art (1) L'art antique

[ empire romain ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

auto-dénigrement

"Je ressentis comme une malchance d'être si petite, si pâle, et pourvue de traits si irréguliers et si marqués." Ainsi écrivait Jane Eyre, qui était aussi quelconque et petite qu'une certaine Emily Dickinson.

Auteur: Charyn Jérôme

Info: La vie secrète d'Emily Dickinson, Deuxième partie

[ pensée-de-femme ] [ laideur ]

 

Commentaires: 0

paradoxe EPR

Deux cœurs qui ont interagi dans le passé ne peuvent plus être considérés de la même manière que s'ils ne s'étaient jamais rencontrés. Marqués à jamais par leur rencontre, ils forment un tout inséparable

Auteur: Klein Étienne

Info:

[ métaphore ] [ romantisme ] [ unicité duale ] [ science physique ] [ non-localité ] [ atemporalité ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

acceptation

Il se disait que son manque, cette souffrance omniprésente, pouvait être transformée et devenir sa nouvelle drogue. La question était de savoir s'il fallait s'habituer à une vie aux contrastes moins marqués ou en créer de nouveaux.

Auteur: MG

Info: 1994

[ souffrance ] [ inversion ] [ sevrage ] [ zen ]

 

Commentaires: 0

spéculation

L'écriture cyborg ne doit pas porter sur l'Automne, l'imaginaire d'un tout unique avant le langage, avant l'écriture, avant l'Homme. La cyber-écriture, c'est le pouvoir de survivre, non sur la base d'une innocence originelle, mais sur celle d'une saisie des outils pour exister dans le monde qui les a marqués comme autres.

Auteur: Haraway Donna J.

Info: "A Cyborg Manifesto". Essay by Donna J. Haraway, www.huffingtonpost.com. 1984

[ technologique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

transgression

À cette époque, les livres interdits aux jeunes lecteurs étaient marqués d'étoiles, une, deux ou trois selon le degré d'immoralité qu'on leur attribuait. Je crois bien que ce procédé est toujours en vigueur. Je l'espère, car je ne connais rien de mieux calculé pour exciter l'appétit que ce système stupide de classification et d'interdiction.

Auteur: Miller Henry

Info: Lire aux cabinets

[ motivation ]

 

Commentaires: 0

désillusion

... Une heure avec les parents des élèves de CPPN, les hommes en minorité, rompus, éteints, marqués par les travaux de force, l'un d'eux déguisé en rocker, avec banane, blouson en jean trop court, bagues, les femmes à l'avenant, informes... ou alors vêtues de couleurs criardes, comme des adolescentes qu'elles ne sont plus depuis longtemps. Lorsque je retrouve leur progéniture, pour l'heure suivante, je me fais l'effet d'un qui jette, sans y croire, des graviers dans un gouffre béant...

Auteur: Bergounioux Pierre

Info: Carnet de notes 1991-2000, samedi 15 septembre 1984

[ prolétariat ] [ populo ] [ préjugés ]

 

Commentaires: 0

vivre

On ne choisit pas grand-chose.
Ni l'instant de naître, ni le nom qu'on porte, ni la couleur de ses yeux, ni ceux qui, plus tard, nous blesseront parce que nous les aurons aimés. Issus d'un désir qui nous restera à jamais étranger, marqués au fer par le langage et la place qui, avant même que nous fussions conçus, nous avait été dévolue comme nôtre par d'autres, un bandeau sur les yeux, nous crions liberté et mourons en aveugle.

Auteur: Rey Pierre

Info: Une saison chez Lacan

[ obligation ] [ marionnette ] [ hasard ]

 

Commentaires: 0