Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!....... Lire la suite >>
Résultat(s): 7
Temps de recherche: 0.0275s

été

Seule elle a éclos,
embaumant l'air du matin,
la rose trémière.

Auteur: Natsume Soseki

Info: Ma traduction d'un haïku qui se trouve à la page 104, dans le recueil "Loin du monde", chez Moundarren

[ haïku ] [ floraison ] [ parfum ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

fleur

L'arôme puissant des lilas, telle une invisible aiguille d'argent, ouvre doucement les pores de votre peau obstrués pendant l'hiver et vous injecte la tiédeur printanière pour que votre corps tout entier se détende.

Auteur: Zijian Chi

Info: Bonsoir, la rose

[ parfum ] [ odeur ]

 

Commentaires: 0

tempérance

Ce n’est pas en se fourrant le nez à l’intérieur d’une fleur qu’on sentira mieux son parfum. Les joies à bout portant sont sans goût. À vouloir trop étreindre le bonheur on l’étouffe.

Auteur: Malcom de Chazal

Info: Sens-Plastique– Gallimard - L’Imaginaire (page 89)

[ parfum ] [ distance ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Rice

odeur

Puis au cours des siècles, cet art, défini autour de codes rigoureux et spécifiques, élabora un espace harmonieux et serein, celui de la Voie de l'Encens: son âme est le parfum, mais ici, on ne le respire pas, car plus délicatement encore, chaque hôte est venu l'"écouter"...

Auteur: Boudonnat Louise

Info: La voie de l'encens. Ecrit avec Kushizaki Harumi

[ parfum ]

 

Commentaires: 0

livres

Sur ces murs on voyait clairement la source de cet arôme luxueux - des livres, encore des livres. Eh, oh, la merveilleuse variété de ces odeurs. De vieilles éditions au parfum d'Ancien Régime, les volumes en papier couché à l'odeur des laboratoires et des gaz, les éditions américaines aux senteurs de fleurs, de poudre, de cire, et tous embaumant la colle et le cuir de veau telle une tubéreuse un soir d'été.

Auteur: Carey Peter

Info: Parrot et Olivier en Amérique

[ bibliothéque ] [ parfum ]

 

Commentaires: 0

biochimie

Si l'on veut rendre compte de la constitution atomique des composés aromatiques, on est amené à expliquer les faits suivants :

1) Tous les composés aromatiques, même les plus simples, sont relativement plus riches en carbone que les composés correspondants de la classe des corps gras.

2) Parmi les composés aromatiques, comme parmi les corps gras, il existe un grand nombre de substances homologues.

3) Les composés aromatiques les plus simples contiennent au moins six atomes de carbone.

4) Tous les dérivés des substances aromatiques présentent un certain air de famille ; ils appartiennent tous au groupe des "composés aromatiques". Dans les cas où les réactions sont plus vigoureuses, une partie du carbone est souvent éliminée, mais le produit principal contient au moins six atomes de carbone. Ces faits justifient la supposition que tous les composés aromatiques contiennent un groupe commun, ou, pourrions-nous dire, un noyau commun constitué de six atomes de carbone. À l'intérieur de ce noyau se produit une combinaison plus intime des atomes de carbone ; ils sont plus compacts et c'est la raison pour laquelle les corps aromatiques sont relativement riches en carbone. D'autres atomes de carbone peuvent s'associer à ce noyau de la même manière et selon la même loi que dans le cas du groupe des corps gras, et c'est ainsi que s'explique l'existence de composés homologues.

Auteur: Kekulé ​​​​​​​Friedrich August

Info:

[ odeurs ] [ parfums ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

réminiscence

Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. La vue de la petite madeleine ne m'avait rien rappelé avant que je n'y eusse goûté ; peut-être parce que, en ayant souvent aperçu depuis, sans en manger, sur les tablettes des pâtissiers, leur image avait quitté ces jours de Combray pour se lier à d'autres plus récents ; peut-être parce que de ces souvenirs abandonnés si longtemps hors de la mémoire, rien ne survivait, tout s'était désagrégé ; les formes - et celle aussi du petit coquillage de pâtisserie, si grassement sensuel, sous son plissage sévère et dévot - s'étaient abolies, ou ensommeillées, avaient perdu la force d'expansion qui leur eût permis de rejoindre la conscience. Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir.

Auteur: Proust Marcel

Info: À la recherche du temps perdu, tome 1 : Du côté de chez Swann

[ parfum ] [ association ] [ classiques et poncifs ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste