Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Résultat(s): 3
Temps de recherche: 0.0244s

formatage

J'ai lu dans un livre que la conscience est une chose unifiée, globale et indivisible. Et que lire et étudier librement constituent la source de la créativité. L'éducation scolaire, plutôt qu'un intellect inventif, formerait finalement un individu intégrable dans un système uniforme, à l'intérieur duquel elle perpétuerait le pouvoir dominant.

Auteur: Hwang Sok-Yong

Info: L'étoile du chien qui attend son repas

[ instruction ] [ perpétuation ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

corps-esprit

Est-ce que l'évolution culturelle de valeurs éthiques plus élevées peut prendre une direction et un élan propres au point de remplacer complètement l'évolution génétique ? Je ne le crois pas. Les gènes tiennent la culture en laisse. La laisse est très longue, mais inévitablement, les valeurs seront limitées en fonction de leurs effets sur le patrimoine génétique humain. Le cerveau est un produit de l'évolution. Le comportement humain - tout comme les capacités de réaction émotionnelle les plus profondes qui l'animent et le guident - résulte de techniques complexes et indirectes par lesquelles le matériel génétique humain a été et doit être conservé intact. La morale n'a pas d'autre fonction ultime démontrable.

Auteur: Wilson Edward Osborne

Info: On Human Nature (1978), 167. In William Andrew Rottschaefer, The Biology and Psychology of Moral Agency (1998), 58

[ survie ] [ perpétuation ] [ méta-moteur ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

fausse subversion

Il y a un malentendu sur le mot "écologiste", avec lequel nous désignons aussi bien la grande multitude d’amoureux de la nature que les activistes politiques qui se font les portes drapeaux de la défense de l’environnement. Jaime n’a jamais été écologiste, et n’a jamais fait référence à l’environnementalisme dans un sens positif. La nature n’est pas distincte de la société. Pour défendre efficacement la nature, il est nécessaire de transformer radicalement la société.

En réalité, le mouvement écologiste, dès son origine, n’a cherché qu’à donner un prix à la destruction de l’environnement et, tout au plus, gérer la catastrophe, sans jamais bouleverser le cadre social existant. Mais dans ce cadre, il n’y a pas de solution possible aux problèmes de la vie concrète à commencer par la dégradation de la nature. Sur le marché de la pollution, les écologistes sont semblables aux militants syndicaux vis-à-vis du marché du travail : des intermédiaires intéressés par la régulation des contradictions causées par l’exploitation du territoire par les uns, et par l’exploitation de la force de travail par les autres. Leur existence est liée à la marchandisation de la nature en tant que négociateurs du degré de nuisance admissible.

La lutte contre les nuisances ne peut aboutir que comme mouvement anti-économique et antiétatique, et non en tant que parti "vert" réconcilié avec l’économie grâce aux formules du "développement durable".

Auteur: Amoros Miguel

Info: Sur Jaime Semprun, 2017

[ écologie ] [ perpétuation du système ] [ superficielle révolte ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson