Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Résultat(s): 3
Temps de recherche: 0.0269s

contraction du langage

Y prennent où y'a.

Auteur: Anonyme

Info: Phrase banale, dans le canton de Vaud en tous les cas

[ langue française ] [ impôts ] [ argent ]

 

Commentaires: 0

contraction du langage

Dans le discours courant, il n'y a pas de véritables espaces entre les mots, de sorte que lorsque deux mots apparaissent fréquemment ensemble, ils peuvent facilement se fondre en un seul.

Auteur: Deutscher Guy

Info: Through the Language Glass: Why the World Looks Different in Other Languages

[ mot-valise ] [ routines ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

contraction du langage

"Je ne suis", à l'usage, se révèle souvent identique à "je suis". C'est-à-dire que, de la phrase "je ne suis pas sûr", on passe à cette élision de "je suis pas sûr ", puis à "j'suis pas sûr ", pour arriver à "chui pas sûr". D'où l'importance augmentée du "pas" qui vient à lui seul poser la négation. C'est donc "Chuis sûr..." ou "Chuis pas sûr" Autre exemple plus spécifique. Vous venez à parler de vos impôts, (bien sûr trop chers à votre gout). On vous rétorquera aisément, en parlant du fisc. "Oh, ils prennent où il y a." Phrase qui, dans la discussion, devient : "O Y prennent où y'a". Et donc ce truc phonétique extraterrestre "oïprénouïa" ou "iprénouïa".

Auteur: Mg

Info: 2012

[ phonétique ] [ langue française ] [ expression gnomique ]

 

Commentaires: 0