Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!....... Lire la suite >>
Résultat(s): 27
Temps de recherche: 0.0572s

marais

On voit, de chaque côté de cette conche, une double rangée d'arbres. D'abord , des frênes têtards dont les racines sortent de l'eau comme d'énormes reptiles; lorsque le brouillard les enveloppe, on prendrait ces frênes pour des commères géantes agenouillées au bord du canal pour laver.

Auteur: Pérochon Ernest

Info: Les Gardiennes, p. 38

[ végétation ] [ nature ]

 

Commentaires: 0

savane

J’ai regardé à plusieurs reprises des girafes se déplacer dans la plaine avec leur grâce particulière et inimitable, une grâce en quelque sorte végétale. Ce n’était pas à des bêtes que l’on pensait en les voyant mais à des plantes rares et tachetées, à des fleurs géantes aux longues tiges. 

Auteur: Blixen Karen

Info: La Ferme africaine.

[ caméléopard ]

 
Commentaires: 3
Ajouté à la BD par miguel

exploration

Et je m’en vais, quittant l’espace,

Au jardin des grandeurs en friche,

Sarcler l’illusoire constance

Et les causes qui trop s’affichent.

Tu vois, Infini, je lis seul

Ton manuel où tout s’invente,

Ton herbier sauvage et sans feuilles,

Ton livre de problèmes aux racines géantes.

Auteur: Mandelstam Ossip

Info: Les Poèmes de Moscou, CIté In L'échelle de Jacob de Ludmila Oulitskaïa

[ priméité ] [ poème ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pensée-de-femme

Et ses mains, vous ai-je jamais parlé de ses mains ?
Les mains des conteuses sont des fleurs agitées par le souffle chaud du rêve, elles se balancent en haut de leurs longues tiges souples, fanent, se dressent, refleurissent dans le sable à la première averse, à la première larme, et projettent leurs ombres géantes dans des ciels plus sombres encore, si bien qu'ils paraissent s'éclairer, éventrés par ces mains, par ces fleurs, par ces mots.

Auteur: Martinez Carole

Info: Le coeur cousu

[ fabuliste ]

 

Commentaires: 0

désolation

Je n'imagine pas le monde s'améliorer. Comme toi, je le vois plutôt empirer. Je vois la liberté qu'on étrangle comme un chien, partout où mon regard se pose. Je vois mon propre pays crouler sous la laideur, la médiocrité, la surpopulation, je vois la terre étouffée sous le tarmac des aéroports et le bitume des autoroutes géantes, les richesses naturelles vieilles de milliers d'années soufflées par les bombes atomiques, les autos en acier, les écrans de télévision et les stylos-billes. C'est un spectacle bien triste.

Auteur: Abbey Edward

Info: Seuls sont les indomptés

[ dégradation ] [ impasse matérialiste ] [ pessimisme ] [ dégoût ]

 
Commentaires: 8
Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

parler

Telle est la vérité sur notre âme, pensa-t-il, notre moi intérieur [...] vit en eaux profondes comme un poisson et navigue dans les ténèbres, se frayant un chemin entre les fûts des algues géantes, passe sur des endroits où danse le soleil et s'enfonce encore dans les profondeurs lugubres, froides et impénétrables ; parfois elle jaillit à la surface et folâtre sur les vagues que ride le vent ; car elle a un véritable besoin de se frotter, de se gratter, de s'enflammer grâce au bavardage.

Auteur: Woolf Virginia

Info: Mrs Dalloway

[ thérapie ] [ partager ] [ papoter ] [ dialogue ]

 

Commentaires: 0

technologie

Le téléphone cellulaire a transformé les endroits publics en cabines de téléphone géantes dans lesquelles les visiteurs existent via de narcissiques cocons pour leurs entretiens privés. Comme les fax, les modems et autres instruments modernes qui ont encombrés nos vies avec l'urgence technologique, les téléphones portables représentent l'escalade de besoins imaginaires du 20ème siècle. Nous n'avons pas eu besoin de téléphones portables jusqu'à maintenant. Il est assez clair qu'ils sont la cause non seulement d'une panne de courtoisie, mais aussi de l'atrophie de nos qualités de base.

Auteur: Schmich Mary

Info:

[ rapports humains ] [ décadence ]

 

Commentaires: 0

crépuscule

L'incendie de ciel s'était éteint, laissant de longs lambeaux de nuages s'étirer sur la nuit comme des traînées de cendre pourpres. Je ne voyais des montagnes que leur silhouettes géantes soutenant la pénombre. Quelques lumières scintillaient sur leurs flancs, et les phares d'une voiture qui montait pouce par pouce vers un col le franchirent pour disparaître de l'autre côté de la vallée. Puis la nuit se fit calme au point de sembler exclure toute velléité de mouvement : nous étions des insectes pris dans l'ultime cristallisation d'une coulée d'ambre.

Auteur: Millar Kenneth Ross Macdonald

Info: Noyade en eau douce

[ décor ] [ couchant ] [ obscurité ]

 

Commentaires: 0

désenchantement

Puis, après ces pics alpestres, après ces forêts primitives, comme vous avez eu des montagnes géantes, comme vous avez eu des bois sans limites, vous avez des steppes sans fin, véritable mer avec ses vagues et ses tempêtes, savanes avides et bosselées où la vue se perd dans un horizon sans borne; alors ce n'est plus la teneur qui s'empare de vous, c'est la tristesse qui vous inonde, c'est une vaste et profonde mélancolie dont rien ne peut distraire; car l'aspect du pays, aussi loin que votre regard part s'étendre, est toujours le même.

Auteur: Ripert Pierre

Info: Femmes vampires : Anthologie de grands classiques du vampirisme

[ déprime ]

 

Commentaires: 0

prescience

La connaissance des forces qui gouvernent l’atome nous donnerait le secret de la gravitation universelle, et inversement. Pour étudier l’infiniment grand et l’infiniment petit nous avons opté pour l'œil physique démesurément grossi par ces loupes géantes que sont les microscopes et le télescope. Tout cela ne peut nous aider à découvrir que la forme des choses et non l’essence des formes. Il n'est qu'une façon d'atteindre ce dernier but, c'est de mettre l'œil de l'esprit en forme de loupe, grâce à l'effet constrictif* de l'intuition qui élargit les plus petits détails spirituels des choses et fait voir l'invisible et l’impalpable.

Auteur: Malcom de Chazal

Info: Sens-Plastique– Gallimard - L’Imaginaire (page 91) *qui resserre

[ au-delà ] [ clairvoyance ] [ dépassement ]

 
Commentaires: 3
Ajouté à la BD par Rice