Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts. Aussi outil de précision sémantique et de réflexion communautaire. Voir la rubrique mode d'emploi. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... Lire la suite >>
Résultat(s): 10
Temps de recherche: 0.0318s

Asie

Le vrai laotien est celui qui mange le riz gluant.

Auteur: Proverbe laotien

Info:

[ particularité ]

 

Commentaires: 0

idiomes

Les langues américaines auraient, aux yeux de ces auteurs, une propriété spéciale qui suffirait à constituer une classe bien à part, un quatrième système qu'il faudrait appeler incorporant ou polysynthétique.

Auteur: Hovelacque Alexandre Abel

Info: p. 108, Paris, 1876

[ particularités ] [ évolution ] [ anglais américain ] [ IETF ]

 

Commentaires: 0

langue française

Il y a quelques verbes dont le participe passé est le même comme pleuvoir et plaire. Au delà de la confusion que peuvent susciter ces homophones homographes on peut arriver à ce genre de phrase, quasi un exercice de diction : Sorti sans parapluie, il m'eût plus plu qu'il plût plus tôt.

Auteur: Internet

Info:

[ homographe ] [ conjugaison ] [ particularité ]

 

Commentaires: 0

philosophe-sur-philosophe

Chez [Theodor] Adorno, l’humour manque. Il y a certes cet art de la chanson, ces réminiscences des petits artisanats, cette sensibilité aux marques multiples de la beauté, même les plus insignifiantes, elles ne sont pas moquées ni dénigrées ; elles font leur travail de médiation. Tout reste occasion pour s’extirper. Mais étrangement, l’humour est peu présent.

Auteur: Fleury Cynthia

Info: Dans "Ci-gît l'amer", éditions Gallimard, 2020, page 128

[ critique ] [ particularité ] [ défaut ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

végétaux

Il existe tout de même des études in situ sur les arbres, notamment en matière d'accès à l'eau ; outre une modification de comportement, elles ont mis en lumière un autre phénomène extraordinaire : en cas de soif intense, les arbres commencent à crier. Cependant vous n'entendrez rien, car ces cris sont des ultrasons que l'oreille humaine ne perçoit pas.

Auteur: Wohlleben Peter

Info: La vie secrète des arbres, p. 61

[ assoiffés ] [ particularité ]

 

Commentaires: 0

psychologie analytique

Pour Freud, l’inconscient est essentiellement un réceptacle d’éléments refoulés. Il voit cela du seul angle de la nursery. Pour moi, l’inconscient est aussi un immense entrepôt historique. J’admets avoir aussi une nursery, mais elle est petite en comparaison des vastes espaces de l’histoire qui, depuis l’enfance, ont toujours été plus intéressants pour moi que la nursery. […] Ma manière de voir convient généralement aux gens qui ont acquis une certaine maturité, qui ont une tournure d’esprit philosophique, ont assez bien réussi dans la vie et ne sont pas trop névrosés.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: "Sur les fondements de la psychologie analytique", trad. Cyrille Bonamy et Viviane Thibaudier, éd. Albin Michel, Paris, 2011, page 181

[ prérequis ] [ particularités ] [ vantard ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

latéralité

Il est intéressant d'évoquer les expériences des neurologues japonais, en particulier le professeur Tsunoda. Nous savons qu'au Japon il n'y a officiellement pas de gauchers. Ce fait est-il à mettre en rapport avec les expériences de Tsunoda ? Selon lui, les Japonais n'utiliseraient que l'un de leurs hémisphères (celui de l'analyse) mélangeant ainsi la perception du langage et les réactions émotionnelles au lieu de diviser les tâches entre les deux moitiés comme le reste du monde et cela expliquerait, ajoute le docteur Jacqueline Renaud, pourquoi ils apprennent mal les langues étrangères.

Auteur: Montrond Henri de

Info: Vive les gauchers

[ Asie ] [ particularité ]

 

Commentaires: 0

vétilles

On croit souvent que [la philosophie] consiste, avant tout, en affirmations générales. [Elle] parlerait de l'"homme", et pas d'Arnold Schwarzenegger ou de Marilyn Monroe. Elle ne serait à l'aise, vraiment elle-même, que dans les énoncés universels et les notions globales. Erreur ! Je suis convaincu que la philosophie n'existe au contraire que dans le détail, les singularités infimes, les tout petits faits. La place du chocolat dans un opéra de Mozart, les prières pour guérir les otites, la taille comparée des icebergs et de la Belgique, voilà qui donne à penser.

Auteur: Droit Roger-Pol

Info: Ma philo perso de A à Z

[ infime ] [ particularité ]

 

Commentaires: 0

modernité

[...] le Christianisme se présente, par la force des choses d’ailleurs, comme une nouveauté ; ce caractère d’innovation, tout en étant légitime sur son plan, comporte néanmoins un danger de déséquilibre et d’infidélité, qui en fait s’est actualisé dans le monde chrétien sous la forme d’un progressisme de plus en plus marqué, surtout à partir de la Renaissance, mouvement mondain, extériorisant et individualiste s’il en fut, avec ses abus de l’intelligence sur le plan des arts aussi bien que sur celui des sciences, et malgré l’intérêt que suscita à cette époque, dans certains milieux, la pensée platonicienne. [...] Ici aussi, l’Islam apparaît comme un correctif divin ou un rétablissement d’équilibre du fait qu’il exclut a priori le culte du nouveau ; comme le Mosaïsme*, et plus expressément encore, il réduit la civilisation à la religion et par là-même, en quelque sorte, le temps humain à l’espace religieux.

Auteur: Schuon Frithjof

Info: Dans "Christianisme/Islam", éditions Archè Milano, 1981, pages 88-89. *doctrines et institutions religieuses que les Juifs reçurent de Moïse

[ possibilités hérétiques ] [ comparaison ] [ particularité ] [ monothéismes ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

christianisme

Nous avons la dissociation du Moïse rationaliste et du Moïse inspiré dont on parle à peine, du Moïse obscurantiste. Mais FREUD, se fondant sur l’examen des traces de l’histoire, ne peut trouver de voie justifiant, de voie motivée au message de Moïse rationaliste que pour autant que ce message s’est transmis dans l’obscurité. C’est pour autant que ce message s’est trouvé lié, dans le refoulement, au meurtre du Grand Homme, c’est précisément par là, nous dit FREUD, qu’il a pu être véhiculé, conservé dans un état d’efficacité qui est celui que nous pouvons mesurer dans l’histoire.

C’est pour autant... et en ceci je ne dis pas qu’il s’identifie - mais c’est si près que c’en est impressionnant - avec la tradition chrétienne ...c’est pour autant que ce meurtre primordial du Grand Homme vient émerger, selon les Écritures, dans un second meurtre qui, en quelque sorte le traduit, le promeut au jour, celui du Christ, que ce message s’achève et que cette malédiction secrète du meurtre du Grand Homme, qui n’a lui–même son pouvoir que d’être, de s’inscrire, de résonner sur le fond du meurtre primordial, du meurtre inaugural de l’humanité, du meurtre du père primitif, c’est pour autant que ceci vient enfin au jour, que ce qu’il faut bien appeler - parce que c’est dans le texte de FREUD - la rédemption chrétienne, s’accomplit. Seule cette tradition poursuit jusqu’au bout, jusqu’à son terme l’œuvre de révéler de quoi il s’agit dans le crime primitif, inaugural, de la loi primordiale. […]

FREUD, quand il nous parle, dans Moïse et le monothéisme de l’affaire de la loi morale, puisque c’est de cela qu’il s’agit pour lui, l’intègre pleinement à une aventure qui n’a trouvé, écrit-il textuellement, son achèvement, son plein déploiement que dans l’histoire, dans la trame judéo-chrétienne. Il est écrit que pour ce qui est des autres religions qu’il appelle vaguement d’orientales, je pense qu’il fait allusion à toute la lyre : à BOUDDHA, à LAO TSEU et à bien d’autres, elles se caractérisent toutes - dit-il, avec une hardiesse devant laquelle il n’y a qu’à s’incliner, aussi hasardeuse qu’elle nous paraisse - ce n’est en fin de compte - nous dit-il - que le culte du Grand Homme.

Je ne suis pas du tout en train de souscrire à cela. Il dit que simplement les choses sont restées à mi-route, plus ou moins avortées, à savoir qu’est-ce que cela veut dire le meurtre primitif du Grand Homme ? Je pense qu’il pense la même chose à propos du Bouddha. Et bien sûr, dans l’histofire des avatars de BOUDDHA, on trouverait bien des choses où il retrouverait son schéma, légitimement ou non, que c’est pour ne pas avoir, au fond, poussé jusqu’au bout le développement du drame, jusqu’au bout, à savoir jusqu’au terme de la rédemption chrétienne, que ces religions autres en sont restées là.

[...] pour que quelque chose dans l’ordre de la loi donc soit véhiculé, il faut que ceci passe : par le chemin tracé par le drame primordial, par celui qui s’articule dans Totem et Tabou, à savoir celui du meurtre du père et, comme vous le savez, ses conséquences.

Auteur: Lacan Jacques

Info: 16 mars 1960

[ judaïsme ] [ spécificité ] [ différence ] [ particularité ] [ hypothèse ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson