Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. Aller sur la rubrique mode d'emploi pour en savoir plus. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats!!!!..... ... Lire la suite >>
Résultat(s): 14
Temps de recherche: 0.0936s

écriture

Nous sommes rentrés pas trop tard et pas saouls, cela vaut d'être noté.
(...)
Gros boulot, d'où bu trois litres et demi de bière, d'où defonçares ad maximum le soir, gerbarès, titubarès, ignominie.

Auteur: Manchette Jean-Patrick

Info: Journal 1966-1974, 11 et 13 octobre 1969

[ alcool ] [ poivrot ] [ remords ]

 

Commentaires: 0

renouveler

Mon cher, ne fais plus de contes. Le conte est fourbu, rendu, couronné, a le sabot fendu, les flancs rentrés comme ceux de ton cheval ; si tu veux te rendre original, prends le conte, casse-lui les reins comme on brise la carcasse d’un poulet découpé, puis laisse-le là, cassé, brisé.

Auteur: Balzac Honoré de

Info:

[ narration ] [ déliquescence ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

passion intellectuelle

Je me livre maintenant à quantité de lectures que j'expédie voracement. Voilà trois jours que je ne fais qu'avaler du latin [...] Je deviens savant et triste ! Oui, je mène une sacrée existence et j'étais né avec tant d'appétits. Mais la sacrée littérature me les a tous rentrés au ventre. 

Auteur: Flaubert Gustave

Info: Lettre à Ernest Feydeau datée du 20 juillet 1860

[ overdose ] [ réduction théorique ] [ déception ] [ dénigrement ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

philologie

Si le mot "courtois" s'en est allé de la conversation, croyez-vous qu'il faille s'en prendre uniquement à la mode ? N'est-ce pas plutôt que l'ensemble des qualités qu'exprimait ce mot a disparu de la société avec l'ancien régime ? 89 a été une révolution dans la langue comme dans le pays ; bien des mots ont péri de mort violente ; d'autres ont émigré et sont ensuite rentrés dans leurs biens ; quelques-uns vivent encore, vieux, ridés, rabougris, ratatinés : ils passeront bientôt.

Auteur: Sarcey Francisque

Info: In "Le mot et la chose", éd. Paul Ollendorff, p. 5

[ vocables ] [ histoire ] [ destins ] [ formacja ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

bombe atomique

Tout ce que nous avions à faire était de reculer, de peser sur un interrupteur et de regarder l'écran d'un tube de télévision. Si des éclairs de lumière apparaissent sur l'écran, cela signifie que la libération de l'énergie atomique aura lieu durant notre vie. Nous avons tourné le commutateur, vu les flashes - avons regardé pendant environ cinq minutes - puis nous avons tout éteint et sommes rentrés à la maison. Cette nuit-là, je savais que le monde allait vers des problèmes.

Auteur: Szilard Leo

Info: Sur l'expérience de l'Université de Chicago qui montra qu'une réaction en chaîne nucléaire était possible, in magazine LIFE, Vol. 51, no. 9, du 1er septembre 1961, p. 79

[ sciences ] [ historique ]

 

Commentaires: 0

colonialisme

À l'aller, nous ne pouvions nous empêcher de parler, de rire, emplis que nous étions des délices de l'expédition. Mais tout le voyage du retour se passa dans un silence de pierre, comme si ne pas en parler signifiait que ce n'était pas arrivé.
Mon père pleurait presque quand nous sommes rentrés et qu'il nous annonça la terrible nouvelle : "Les Anglais ont assassiné treize personnes innocentes. J'ai cru que vous étiez parmi eux."
Mon frère ne disait rien. Son silence parlait pour lui : pas question qu'ils s'en sortent comme ça. Le monde ferait triompher la justice.
Nous étions vraiment d'une naïveté risible à l'époque.

Auteur: Millar Sam

Info: On the brinks

[ vengeance ] [ jeunesse ] [ Irlande ]

 

Commentaires: 0

jeu de mots

* Thomas has joined #xxxxx
<Thomas> Arf. ils sont débilement géniaux..
<Antoine> qui ? o.o
<Thomas> bah y'a des potes au bahut qui sont pas dans la meme classe que moi, et ce matin ils avaient une heure de trou
<Thomas> et d'un coup il sont rentrés dans ma classe, ils ont couru vers moi et m'ont jeter un bout de papier
<Thomas> La y'a la prof qui arrive et prend le papier qu'on lit tout les deux, y'avait marqué "ultime" dessus et nous on a pas compris alors la prof leur demande des explications
<Thomas> et eux de répondre " bah.. on jette un ultime à tom madame "

Auteur: Internet

Info:

[ dialogue-web ]

 

Commentaires: 0

femmes-par-hommes

Malgré ses trente deux ans, la comtesse était encore admirablement belle, de cette beauté attirante faite de charme, de douceur et de grandeur tout à la fois ; sa bouche sensuelle de créole découvrait des dents saines, petites et blanches, serties dans des gencives fermes et humides ; les coins de la bouche, légèrement rentrés, dénotaient une pointe de sarcasme dans l'esprit, que démentaient presque des yeux bleus, forts doux, au point de faire de la riche créole une victime. Mais qu'une raillerie vint à toucher sa corde sensible, aussitôt la douceur de ces yeux se changeait en éclairs fulgurants portant droit au but, pour aussitôt revenir au pardon envers qui la blessait.

Auteur: Gérard Joseph

Info: Le Médecin de Madame ou l'Odyssée d'un chaste . Un roman professionnel

[ personnage ] [ cougar ]

 

Commentaires: 0

snobisme

Les intellectuels barbus partent dans le Larzac élever des chèvres et faire des fromages immangeables. Les chèvres en meurent de honte. Dans les Cévennes, ils vont engraisser des canards. Dans les bocaux de confits, il y a autant de mouches que de canard. Ailleurs, ils élèvent des chiens au régime macrobiotique, sans viande. Les chiens se portent très bien. Puis un jour, ils disparaissent. On les retrouve tous morts. Ils ont été tués par l'éleveur de faisans, il en a eu marre qu'ils viennent chez lui faire des razzias de volatiles.
Les paysans du dimanche sont retournés à la terre, mais ils sont vite rentrés déçus avec mal aux reins. Ils n'imaginaient pas la terre aussi basse.

Auteur: Fournier Jean-Louis

Info: Poète et paysan

[ illusion ]

 

Commentaires: 0

gouvernement

- Je me demandais, en France... Est-ce que les gens pensent qu'on est des terroristes ? Est-ce qu'ils croient qu'on brûle des drapeaux américains dans les rues en criant "Allah Akbar" ?
- Ha ! Ha ! Non ! Sinon on ne serait pas venu... Après, il y a quelques a priori, hein. Mais bon, c'est la France. On a toujours un peu tendance à confondre les régimes et les peuples. Et puis notre ministère des Affaires étrangères "déconseille fortement les voyages en Iran" sur son site web. Ça n'aide pas.
- Alors il faut que vous soyez nos ambassadeurs quand vous serez rentrés. Parce que j'ai ouvert cet hôtel avec mes économies, suite à notre récente ouverture au tourisme, et y'a pas foule.

Auteur: Lenaïc Vilain

Info: Bons Baisers d'Iran

[ arbitraire ] [ Islam ]

 

Commentaires: 0