Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. Aller sur la rubrique mode d'emploi pour en savoir plus. Jetez un oeil à la colonne "chaînes". ATTENTION, faire une REINITIALISATION après  une recherche complexe. Et utilisez le nuage de corrélats !!!!..... ... Lire la suite >>
Résultat(s): 7
Temps de recherche: 0.0292s

gouvernement

La différence entre un État-providence et un État totalitaire est une question de temps.

Auteur: Ayn Rand

Info:

[ devinette ] [ humour noir ] [ société de contrôle ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

normalisation

Le monde à venir excluait les aventuriers, les hommes d'honneur qui avaient mené l'humanité primitive hors du labyrinthe géologique par la force et l'intelligence, les forçats de la vérité et tous les justes.

Auteur: Khair-Eddine Mohammed

Info: Légende et vie d'Agoun'chich

[ société de contrôle ] [ compliance ]

 

Commentaires: 0

psychorigide

De même que les algorithmes d’Amazon influencent vos choix de lecture, ou que Facebook enferme ses membres dans des cercles d’intérêt limités, détruisant toute initiative ou découverte impromptue d’autre chose, la ville "intelligente" nous prive de notre libre-arbitre de façon insidieuse. Au motif de tout rationaliser, elle tend à éliminer l’imprévu, le hasard, ce qui fait le sel de la vie. Chacun constate à quel point déjà ces systèmes, présentés comme plus pratiques, compliquent à l’inverse toute démarche. C’est que la débrouille, l’improvisation et le lien humain en sont exclus. Plus d’arrangements ni de souplesse. Essayez de négocier avec l’automate de la SNCF, ou avec la plateforme Linky.

Auteur: PMO Pièces et main-d'oeuvre

Info: "Entretien avec l'Age de faire", http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/entretien_avec_l_age_de_faire.pdf

[ société de contrôle ] [ automatisation ] [ oeillères ] [ communauté ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

répression douce

Ainsi s’achève l’édifice de cette civilisation qui n’est pas un univers concentrationnaire, car il n’y a pas d’atroce, il n’y a pas de démence, tout est nickel et verre, tout est ordre – et les bavures des passions des hommes y sont soigneusement briquées. Nous n’avons plus rien à perdre et plus rien à gagner, nos plus profondes impulsions, nos plus secrets battements de cœur, nos plus intimes passions sont connus, publiés, analysés, utilisés. L’on y répond, l’on met à ma disposition exactement ce que j’attendais, et le suprême luxe de cette civilisation de la nécessité est de m’accorder le superflu d’une révolte stérile et d’un sourire consentant.

Auteur: Ellul Jacques

Info: Dans "La technique ou l'enjeu du siècle"

[ société de contrôle ] [ endoctrinement ] [ émollience sociologique ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

post 68

Les conneries des années 60-70 ont fait des petits. Le gauchisme, mouvement puritain, est un des moments forts de l’évolution de la société vers la soumission enthousiaste à la Transparence. Déguisé a posteriori par les médias en "révolution sexuelle", le gauchisme quotidien faisait déjà de la fin du secret un dogme fondamental. Plus d’hypocrisies dans la vie conjugale. Plus de mensonges. Plus de liaisons cachées, c’est-à-dire bourgeoises. […] La nudité obligatoire (je me souviens de M. qui n’arrêtait pas, pendant les dîners, sous n’importe quel prétexte, de soulever son pull et de nous montrer ses seins) n’avait rien d’érotique. Elle était une des manifestations du nouvel ordre moral en train de se chercher.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le portatif", pages 37-38

[ révéler ] [ surveiller ] [ fausse libération ] [ société de contrôle ] [ parisianisme ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

servitude

Dans mon étude des sociétés communistes, je suis arrivé à la conclusion que le but de la propagande communiste n’était pas de persuader ou de convaincre, ni d’informer, mais d’humilier ; et donc, moins elle correspondait à la réalité, mieux c’était. Lorsque les gens sont contraints de se taire lorsqu’on leur raconte les mensonges les plus évidents, ou pire encore lorsqu’ils sont contraints de répéter eux-mêmes ces mensonges, ils perdent une fois pour toutes leur sens de la probité. Consentir à des mensonges évidents, c’est en quelque sorte devenir soi-même mauvais. La volonté de résister à quoi que ce soit est ainsi érodée, et même détruite. Une société de menteurs émasculés est facile à contrôler.

Auteur: Daniels Anthony

Info:

[ absurdistan ] [ subversion ] [ contrôle ] [ société de masse ]

 
Commentaires: 4
Ajouté à la BD par SFuchs

imposture politique

Il s’agit d’équiper chaque habitant de Lille Métropole d’une "carte de vie quotidienne" dotée d’une puce "sans contact". C’est-à-dire d’identifier et de tracer à distance tous les habitants du Nord-pas-de-Calais. Ce projet n’est pas défendu par la droite de la droite mais par les socio-technocrates du Parti socialiste et les écolos-technocrates d’Europe écologie-Les Verts. Il est porté par Eric Quiquet et Dominique Plancke, respectivement élu aux transports de Lille Métropole et président de la commission Transports du conseil régional, qui défendent le flicage généralisé. Des Verts. Des écolos. Vous les preniez pour leur caricature : des hurluberlus inoffensifs, babas échappés de L’An 01, les personnages de Cabu et Gébé croqués dans les pages de Charlie Hebdo, de La Gueule ouverte, voire d’Actuel ou de Libération, cyclistes, végétariens, amateurs de bals folks et de fromages de chèvre. Ils s’en sont toujours défendus. Ils prouvent maintenant qu’ils avaient raison.

Auteur: Tomjo

Info: Dans "L'enfer vert", pages 8-9

[ corruptibles ] [ consentement ] [ société de contrôle ] [ collectivisme écologique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson